Le Temps passe... P Contact ici DEBUT DE LA ROUTE Avez vous vu l'autre "Site" de Numérologie de DECADES 21 ?SUR LA ROUTE DE LA CONNAISSANCE...
Le nombre 1 dans les traditions Nous avons vu dans le chapitre 1, dans la partie réservée au " zéro ", que celui-ci représente l'énergie universelle que certains appellent Dieu. La création physique commence avec le nombre 1 : Adam, le premier homme, créé androgyne. Symboliquement, un être de matière solide, tiré du limon de la terre. Avec le 1 apparaît l'incarnation de l'homme et l'existence du monde matériel. Avant, il n'y a que Dieu, énergie universelle et subtile. Il y a une certaine confusion entre la notion de UN, l'Unique et Dieu. En effet, dans la Bible on lit " Je suis Celui qui est " (Exode, III, 14) et dans le Coran : " Moi, c'est moi Dieu, il n'est de dieu que Moi " (XX Taha, 14) . Or, Dieu n'existe pas au sens matériel, concret, du terme : Il est... Tout. Il faut bien faire la différence entre : exister et être, ce qui est antinomique lorsque l'on parle de la Divinité Suprême. Nous, humains, nous existons, nous avons une forme, une structure, nous sommes composés de matière. Dans chacun des chapitres je vous propose d'ouvrir la Bible et de retrouver le nombre concerné. La Bible est le plus grand livre " chiffré " du monde. " Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre... Dieu dit : Que la lumière soit faite et la lumière fut faite. Dieu vit que la lumière était bonne et il sépara la lumière d'avec les ténèbres. Il donna à la lumière le nom de jour et aux ténèbres le nom de nuit ; et du soir et du matin ce fit le premier jour " (Genèse 1 à 5). Dès le début, il y a dualité " jour/nuit ", dès le UN, il y a DEUX. Or nous existons que parce que nous sommes dans un monde dualitaire. Albert Soued, a comptabilisé la fréquence d'utilisation des nombres dans la Bible. Le " 1 " est cité 1307 fois en dizaine : 10 et 12). L'homme est une construction unique qui vit dans un monde dualitaire. Dieu, n'est ni unité, ni dualité, puisqu'IL EST. Lorsque nous affirmons rechercher l'unité originelle (Adam) , nous sommes à la poursuite de cette entité formée du 1 et du 2 : le couple qui permet la réunification de deux principes complémentaires, et c'est une recherche purement matérielle et terrestre. La divinité se trouve ailleurs, dans une dimension où les mots n'ont pas cours et qu'on ne peut concrètement désigner. On peut donc considérer que le 1 représente la création de l'être humain et qu'il symbolise l'homme (entité mâle) puis qu'il se réfère au tout premier d'entre eux : Adam. Dieu a mis sept jours pour créer le monde, l'homme va parcourir 7 étapes (+ 2) pour trouver sa globalité. Chez les anciens Egyptiens, la création de l'Univers est très proche du texte biblique : " Vient tout d'abord Atoum, qui dans un souffle - analogie avec le fameux big-bang - commence la création. Apparaissent alors Chou et Tefnout, premier couple divin. Chou est la divinité de l'air et Tefnout la divinité de l'eau. Atoum se sert de Chou (l'air) pour séparer le deuxième couple divin : Nout le ciel et Geb - proche de " Gé " la terre divinisée de la Bible - la terre. " Dans certaines traditions, les personnages, divinités ou démons, sont affublés d'un seul attribut : une jambe, un oeil... Symbolisant l'androgynie. Cette caractéristique leur donne une grande puissance. C'est le cas des cyclopes, ces personnages mythiques qui n'ont qu'un oeil au milieu du front (à associer au troisième oeil des Bouddhistes). Ils étaient les maîtres de la foudre et du tonnerre au service de Zeus. Le démon de la tradition chrétienne, est lui aussi, souvent représenté, avec un seul oeil. La mythologie celtique compte également bon nombre de personnages ne possédant qu'un seul attribut : oeil, bras ou jambe. Chez les Aztèques, les Mayas et les Incas on trouve quelques divinités unijambistes associées, généralement, à l'orage et au tonnerre, symbole de leur puissance. Les Samoyèdes d'Asie vénèrent, eux, des génies de l'orage n'ayant qu'un seul pied, une seule main et un seul oeil. En Afrique on trouve nombre de divinités ou génies unijambistes. Au Bénin, chez les Fons, on connaît la divinité Aroui, manchot, unijambiste et n'ayant qu'un seul oeil ; c'est cette divinité qui a donné le feu aux hommes. Les Divinités de l'eau des Dogons et des Bambaras, Nommo et Faro, sont toutes deux unijambistes. Cette situation géographique caractéristique est associée chez eux soit à l'eau soit au feu, deux éléments essentiels pour la vie de l'homme. Enfin, dans la Chine ancienne apercevoir un oiseau n'ayant qu'une seule patte, était signe de pluie et durant les périodes de sécheresse, on dansait sur un seul pied lors des fêtes rituelles. Quelle est la signification de ces " réductions " physiques ? Mais, est-ce vraiment une réduction ? Tous ces personnages qui nous semblent incomplets, sont, au contraire, très entiers - tel Adam - ils ont réunifié leurs attributs, le positif et le négatif en une seule initié. Ils démontrent que l'action est plus efficace dans l'unité que dans la dualité, d'ailleurs, la vie ne peut apparaître que lorsqu'il y a unification des contraires, dont le couple homme-femme est l'exemple fondamental. On retrouve alors le principe de base : le 2 existe potentiellement dans le 1. Il y a un lien très fort entre la Numérologie et l'Astrologie. D'ailleurs, à l'époque de Nostradamus, le thème de naissance incorporait ces deux connaissances. Plus tard, elles se sont séparées. La Numérologie est entrée dans l'ombre, alors que l'astrologie était exercée au grand jour. Dans chacun des chapitres consacrés aux nombres, je vous indiquerai les rapprochements que l'on peut faire entre les nombres, les signes et les planètes. Essayez de comparer des thèmes numérologiques et des cartes astrologiques du ciel vous constaterez que, par exemple, les Béliers sont souvent marqués par le 1 en Numérologie, les Scorpions par le nombre 8, etc.. Tout est ans Tout. Ce qui est en haut, comme ce qui est en bas. L'astrologie donne les mêmes résultats que la Numérologie ou que le tarot, ce qui est logique. Pourtant, on ne peut pas réellement calquer un nombre sur un signe ou sur une planète, il y a des nuances... ce serait trop simple. Les astrologues qui liront ces lignes ne seront peut-être pas d'accord avec mes rapprochements. Qu'ils ne m'en veuillent pas, je ne suis pas astrologue, même si je suis capable de faire une interprétation générale d'une carte du ciel, cela passe essentiellement par mon attirance pour le symbole et sa signification, et mon ressenti. Partons maintenant à la rencontre du nombre 1 et de ses correspondants astrologiques. Le nombre 1, et l'astrologie Le premier signe du zodiaque est le Bélier. La 1e maison astrologique concerne le monde du moi, le sujet lui-même, et pour lui-même. Le nombre 1 peut être associé aux signes du Bélier, du Lion et à la planète Soleil. Il exerce une influence semblable sur les êtres qui en sont pourvus. Les caractéristiques de ce signe sont : une forte vitalité, un grand courage, une énergie puissante, un dynamisme permanent et de l'audace auxquels s'ajoutent parfois l'ambition et l'esprit d'entreprise. Son sens aigu des réalités laisse peu de place aux rêves et à la contemplation. Le Bélier est avant tout, un actif. Fougueux et impulsif, il engage beaucoup d'actions, mais il les termine rarement. Seule la nouveauté le motive dans son action. Ses caractéristiques sont parfaitement associées à celle du nombre 1, tel qu'on le ressent. Le Bélier est plutôt un chef. Il est mal à l'aise lorsqu'il n'est pas au sommet de la hiérarchie. L'autonomie lui convient bien. Les caractéristiques du Lion sont assez proches de celles du nombre 1, même si celles du Bélier correspondent mieux à ce nombre. Néanmoins, ils ont en commun, la puissance, la force, l'ambition et une grande vitalité. Le Lion peut se différencier du Bélier par des aspects de passion, c'est un être sincère, fier et fidèle. A l'origine, cette planète était celle de la vie. Elle apportait et apporte toujours la volonté, l'esprit de création, l'individualité, le sens de l'autorité et de l'organisation, parfois l'orgueil voire la tyrannie. Comme le nombre 1 elle symbolise le sexe masculin, yang, positif (voir " le nombre 1 et les éléments ", ci-dessous). Le nombre 1 dans le tarot de Marseille Le tarot est un " jeu " chiffré, il était donc logique de l'associer à la Numérologie et que soient répertoriés les nombres correspondants à chacun des chapitres. Lame I - Le Bateleur : Cette lame qui commence le parcours initiatique du tarot marque le " départ " en donnant tous les éléments et les moyens d'aller plus loin. Tout est là, prêt pour l'action de connaissance et d'ouverture d'esprit. Vous remarquerez que la table qui porte les divers " outils " n'a que trois pieds, le pied du personnage semble remplacer le quatrième. Contrairement aux traditions où les divinités sont unijambistes, à la table, il manque un pied... le quatrième est symboliquement, le nombre lui-même : le I. Lame X : La deuxième lame marquée par le nombre " I " est la lame 10 " la roue de fortune ". C'est une première grande étape sur le parcours évolutif qui va de la lame I à la lame vingt-deuxième, " Le fou ". A cet endroit, on peut recommencer ce que l'on a raté précédemment et c'est un nouveau départ, mais vers des vibrations plus fortes et plus violentes. Elles demandent des racines terrestres bien ancrées pour ne pas " disjoncter ", car l'instabilité est de mise avec le X. Lame XVIIII : La troisième lame dont le total fait 1, est le 19 " Le soleil ". Avec celle-ci il y a un lien direct avec l'astrologie, puisque la planète soleil est associée elle-aussi au nombre 1. C'est une vibration de force, d'énergie, de vitalité et de rayonnement. Elle aussi, annonce un changement de plan vibratoire. Il faut dire que les trois lames qui suivent sont particulièrement puissantes, mais si vous arrivez jusque là, vous êtes capable d'assumer ! Le nombre 1 est actif, positif, yang, masculin, impair. Son élément est le feu, sa couleur, le rouge. On peut le représenter par un point. Il est le premier personnage d'un pays. Le premier jour de la semaine est le dimanche, son symbole est le Soleil. En Anglais, il s'appelle " Sunday " (jour du soleil). Le nombre 1 de mes élèves. Lorsque je donne un cours de Numérologie, je propose aux élèves de " méditer " sur un nombre et de noter, spontanément ce qu'il évoque dans leur esprit. Pour chacun des nombres j'ai choisi quelques unes des " idées " ou des " images " exprimées par ces élèves. Elles présentent un grand intérêt, car elles montrent la " perception " intuitive des nombres et c'est ce qui aboutit à la réalisation de bons numérologues. Elles indiquent également les nuances que chacun exprime par rapport à un même nombre, en toute bonne foi et en toute certitude. Empereur. Albatros. Désert. " Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. " Le froid et la froideur. Question. Assurance. Leader. " La tête dans les nuages et les pieds sur la terre ". Regard vers le passé. Silence. Sommet. Colonne. Le pin. L'index (doigt de la main). La tête. Le printemps. La semence. L'est (point cardinal) . La tour (édifice). Il est intéressant de noter la notion de " froid " pour un nombre dont l'élément est le feu. Egalement le regard vers le passé, il est vrai que le " 1 " vient tout de suite après le " 9 " dans la Roue de référence. Ce " 9 " qui clôt le cycle précédent... le passé. Le nombre 1 dans la symbolique numérologique. Sous la vibration du 1, l'homme se manifeste, il existe et il veut le faire savoir. Il se sent investi d'une responsabilité. C'est le nombre le plus proche du principe créateur avec toutes les imperfections dues à son manque d'expérience et à sa primarité. C'est la conscience qui s'éveille, les forces tourbillonnantes qui présagent les manifestations. La germination, le potentiel de vie, la racine de tout, l'essence des choses. Correspondances entre le nombre 1 et la santé : il influence les organes de la tête : yeux, nez, oreilles, migraines... Le nombre 1 dans sa représentation graphique. Graphisme du chiffre 1 : c'est une ligne droite verticale qui forme bien le lien entre la terre sur lequel il est planté et le ciel vers lequel il aspire. Les lettres de valeur " 1 " sont : le A, le J et le S. Trois formes très différentes et trois interprétations nuancées d'une même valeur. A - Comme il le montre dans sa structure, c'est un être bien posé sur ses jambes, stable et solide. Ses qualités : autorité, action, ambition, volonté. Ses défauts : égoïsme, domination, autoritarisme. J - Bien qu'un peu rigide avec sa barre verticale, il est beaucoup plus souple et sa base n'est pas stable. Ses défauts : tendance à l'instabilité, à l'ironie et au manque d'ouverture. S - C'est le plus harmonieux des "1 ", le moins autoritaire, le moins rigide. Il allie la force et la souplesse. Il donne l'impression qu'il va se lover et se refermer sur lui-même. Ses qualités : créativité, développement personnel, émotivité, originalité, sens de l'amitié. Ses défauts : hypersensibilité, tendance à la dépression, parfois manque d'extériorisation. Le nombre 1 dans la roue de référence. Aucun nombre dans l'espace des 1 : cet aspect donne au sujet beaucoup de potentialités. Le libre-arbitre est dominant et il a le choix d'agir ou de se laisser vivre et il va probablement passer alternativement de l'un à l'autre tout au long de sa vie, jusqu'à ce qu'il ait fait un vrai choix. Si le sujet n'a pas de 1 dans l'un des nombres-clés de son thème numérologique, son libre-arbitre sera d'autant plus évident. Le 1 dans l'espace des 1 : c'est la position idéale et la plus harmonieuse. Le sujet a une bonne connaissance de ses capacités et une image correcte de lui-même. Mais attention, cet aspect peut renforcer l'ego au point de faire du sujet un être qui ne pense qu'à lui et qui ne vit que pour lui. Le 1 dans l'espace des 2 : C'est une position intéressante, car ces deux nombres opposés sont pourtant très liés comme nous l'avons vu précédemment. Cet aspect nous donne un sujet très actif, qui " existe " au travers du couple et de l'association, mais à condition qu'il soit aux commandes. Si c'est un homme, il a certainement subi l'influence prépondérante de sa mère dans son enfance et celle des femmes rencontrées, plus tard. L'image qu'il a de lui-même n'est probablement pas très précise et même un peu dualitaire. Cet aspect peut donner une certaine passivité à certains sujets ou au contraire faire d'eux des tyrans (voir les autres aspects du thème). S'il s'agit d'une femme, cet aspect lui confère une certaine virilité et une âme de chef. Ce qui peut être difficile à vivre dans un couple. Elle a une bonne image d'elle-même et assume plutôt bien sa condition de femme. Le 1 dans l'espace des 3 : homme ou femme, les sujets " existent " chaque fois qu'ils peuvent communiquer ou créer. S 'ils se marient, ils ont des enfants. Leur tête est pleine d'idées et de projets, qu'ils démarrent avec fougue et énergie... et qu'ils abandonnent aussi vite, si personne ne les poursuit à leur place. Ce sont des individualistes qui recherchent les loisirs et les amitiés nombreuses mais superficielles. Le 1 dans l'espace des 4 : ces êtres là ont une grande capacité de travail et leur existence se limite souvent à leur bureau ou leur atelier. Aimant le travail indépendant, ils savent s'organiser et gérer leur temps avec beaucoup de minutie. Pas toujours rapides dans leurs décisions, ils accomplissent la tâche qui leur est assignée jusqu'au bout sans défaillir. Ils trouvent leur plein épanouissement à l'âge adulte. Le 1 dans l'espace des 5 : c'est un très bon aspect qui donne des êtres énergiques, actifs, intelligents et dominateurs. Ils apprécient tous les plaisirs de la vie, mais parfois, un peu trop égoïstement. Aimant l'aventure, ils " existent " au travers du changement et de la nouveauté permanente. Plutôt solitaires et avides de liberté, ils ont quelques difficultés à former un couple durable dans le temps. Le 1 dans l'espace des 6 : Cet aspect est dualitaire, car il peut donner des êtres foncièrement conservateurs, attachés aux traditions " armée, famille, patrie ". Mais aussi tout son contraire, c'est-à-dire des sujets bohèmes, artistes, vagabonds de l'esprit. Seuls les autres aspects de la Roue de référence et du thème pourront vous renseigner sur la personne que vous avez en face de vous. Toutefois, dans les deux cas, ils sont capables d'assumer des responsabilités, notamment familiales. Ce sont souvent des êtres généreux qui cèdent dès qu'on les prend par les sentiments. Le 1 dans l'espace des 7 : les êtres marqués par cette configuration ont souvent des certitudes et des idées très précises, il n'est pas facile de leur faire changer d'avis et ils supportent difficilement la critique. Ils ont confiance en eux et ne se remettent pas facilement en question. Ce sont des sujets foncièrement indépendants qui manquent parfois d'esprit concret. Ils "existent" dans le travail intellectuel et la recherche. Ils sont souvent considérés comme des êtres " originaux ". La réussite et la reconnaissance de leurs mérites sont parfois tardives. Ce sont souvent des perfectionnistes. Le 1 dans l'espace des 8 : le monde matériel et concret est important pour les êtres marqués par cette configuration. Sans argent, ils n'existent pas. Ils recherchent avant tout la réussite sociale et matérielle nécessaires à leur équilibre psychologique. Impatients, souvent dotés d'une intelligence vive, ils ont un grand sens de la justice et aiment assumer un pouvoir - la politique les fascine. Leur trop-plein d'énergie peut être utilisé comme magnétisme curatif. Le 1 dans l'espace des 9 : les sujets marqués par cette configuration sont sans limites. Ils " existent " au travers des contacts qu'ils ont avec les personnes étrangères à leur entourage. Ils sont capables de dévouement pour autrui. Les voyages lointains les fascinent et les attirent comme la lampe pour le papillon. Très à l'aise en public, ils peuvent faire du spectacle ou donner des conférences. Ce sont de très bons pédagogues qui savent expliquer avec beaucoup de patience. Ils n'ont pas toujours le sens des réalités et leurs idéaux sont souvent utopiques. LE NOMBRE 2 DANS LES TRADITIONS La dualité est à la fois le fondement de notre monde terrestre et le propre de l'homme. Nous l'avons vu dans le précédent chapitre, la conception du monde, dans la civilisation judéo-chrétienne se fonde sur cette approche. Dieu a créé l'homme, Adam, le " 1 ". Eve la femme, le " 2 " est issue de ce " 1 ", puisqu'elle a été tirée de la côte d'Adam. Depuis qu'il a été chassé du Paradis terrestre, l'être humain est séparé en deux (corps - esprit et pôle féminin-masculin) et il passe son temps à chercher son alter ego - son autre lui-même. La dualité n'est pas uniquement le propre de l'homme. Tout sur cette terre a besoin de son complément : . Le jour a besoin de la nuit pour exister, et vice-versa, . Le masculin et le féminin se révèlent mutuellement, . Les pôles positifs et négatifs ne sont rien l'un sans l'autre, le " Yin " a besoin du "Yang ", . Il y a mort parce qu'il y a vie, . Le mal est manifeste parce que le bien son contraire existe. S'il n'y avait pas de dualité, le monde physique n'apparaîtrait pas. On retrouve cette dualité symbolisée par des représentations de divinités ou de démons. Au Mexique, chez les Aztèques, la divinité principale était Quetzacoatl, le serpent à plumes ; à la fois serpent - la vibration terrestre - et oiseau - la vibration céleste et cosmique. Cette divinité était vénérée dans de nombreux temples et plus particulièrement dans la ville de Tenotchitlan, la capitale des Aztèques. La légende dit qu'on construisit la cité à l'endroit où un aigle mangea un serpent enroulé autour d'un cactus appelé Nopal (c'est l'origine du " serpent à plume "). Mais que fit Dieu le second jour de la Genèse ... " que le firmament soit fait au milieu des eaux... et il sépara les eaux qui étaient sous le firmament de celles qui étaient au-dessus du firmament... Il donna au firmament le nom de ciel... et du soir et du matin, se fit le deuxième jour ". Albert Soued affirme que le nombre 2 a été utilisé 1082 fois dans la Bible (768 fois unitairement et 314 fois dans les dizaines et notamment, les 21, 22 et 24). Symboliquement, toujours dans la Bible, l'homme représente la stabilité et la femme l'instabilité. L'histoire de Samson est très éloquente à ce sujet. " Samson est né d'une femme nazaréenne stérile et il fut, dès avant sa naissance, consacré à Dieu. Il épousa une fille rencontrée chez ses ennemis, les philistins, qu'il combattait. Peu de temps après, elle le trahit et, pour se venger, Samson brûla les récoltes et tua 1000 philistins. Plus tard, il se rendit à Gaza où il prit les 2 portes de la ville avec leurs poteaux et leurs serrures et les déposa sur la montagne. Plus tard encore, il rencontra Dalila et l'aima. Les philistins l'ayant appris, demandèrent à Dalila de les aider à le vaincre en leur révélant le secret de sa force extraordinaire. Mais Samson mentit trois fois à Dalila avant de lui révéler son secret. Il lui raconta qu'il était d'origine nazaréenne et que le rasoir n'était jamais passé sur sa tête. Après avoir monnayé sa découverte, Dalila rasa les sept touffes de cheveux de Samson pendant son sommeil. Samson affaibli, fut alors maîtrisé et emprisonné. Les Philistins lui crevèrent également les yeux. De temps en temps il était emmené au Palais par ses geôliers, comme objet de distraction, jusqu'au jour où la dérision tourna au drame. Les cheveux de Samson avaient repoussé et, alors qu'il distrayait les hôtes du chef des philistins, il demanda à reprendre son souffle. Il s'appuya sur les deux colonnes qui soutenaient le temple en invoquant Dieu. Il retrouva ses forces, arracha les piliers et fit s'écrouler la construction sur les convives qui périrent avec lui. " Revenons à la femme suprême et originelle, EVE. Son nom lui-même est duel, on peut le lire dans les deux sens. La misogynie des hommes vient de la " faute " incombée à Eve. Mais, en fait le grand coupable, c'est le serpent, Adam et Eve ne sont que des victimes ! Et puis, pourquoi Adam serait-il puni pour une faute qu'il n'aurait pas commise ? En tout cas, l'équilibre actuel de nos sociétés est issu directement de cette " faute primordiale ", les femmes ont toujours moins de droits que les hommes ! Dans certains ouvrages on considère qu'Adam est le symbole du corps physique et Eve représente l'âme/esprit, alors qu'à l'époque de la Renaissance, l'église pensait que la femme n'avait pas d'âme ! Dans le Coran le texte est très précis : " Dieu vous recommande, en ce qui concerne vos enfants : aux garçons l'équivalent de la part de deux femmes... " Dans ce texte révélé, la femme ne vaut que la moitié de l'homme. C'est peut-être de la religion musulmane que vient le terme de " moitié ", souvent utilisé dans notre pays, pour désigner l'épouse. Le nombre " 2 " est le symbole de la Vierge Marie et de toutes les femmes dans les grandes traditions : Isis, la " Mère " des anciens Egyptiens qui, telle la Vierge des chrétiens, a conçu Horus sans l'intervention de son mari. Au moment de la copulation, Osiris n'avait plus de sexe celui-ci ayant été dévoré par un poisson. Plus près de nous, ce sont les Vierges noires, sculptées au XIIe siècle et placées dans plusieurs dizaines d'églises en Europe. Ces Vierges étaient peintes en noir, couleur de la terre et des grottes. Ces représentations étaient toujours vénérées dans les cryptes, sous la terre. Le " 2 " n'est pas seulement le symbole de la Femme, il est aussi celui de l'eau et de ce qui n'est pas encore révélé. Or, ces Vierges noires signalaient toujours la présence d'une source sacrée ayant des vertus curatives. Et, pour les Chinois, le noir est la couleur de l'élément " eau ". Nous retrouvons cette évocation de l'équilibre sur les portails des églises romanes. Ils sont en deux parties de même dimension séparées par une colonne généralement sculptée, appelée trumeau. La porte de gauche représente la naissance, celle de droite correspond à la mort. Au contre on trouve le Christ en gloire dans sa mandorle. A Conques, dans le Rouergue, le portail de gauche est surmonté de personnages spirituels, celui de droite est surmonté de scènes représentant le diable et l'enfer. Les cathédrales gothiques françaises qui portent le nom de " Notre-Dame " : Chartres, Bayeux, Rouen, Amiens, Laon, Reims, Senlis, Paris, Evreux, représentent au sol la constellation de la Vierge. Notre-Dame de Paris est construite sur l'ancien emplacement d'un temple dédié à Diane, la divinité lunaire (or l'élément du 2 est la Lune -voir ci-dessous). L'Egypte ancienne était un pays double et comme aujourd'hui, elle se divisait en deux grandes zones. * La Basse-Egypte qui correspond au Delta du Nil, c'est-à-dire au nord du pays. Elle est symbolisée par le papyrus et placée sous la protection de Ouadjet, la divinité Cobra. * Au sud, la Haute-Egypte, symbolisée par le lotus et protégée par Nekhbet, la divinité vautour. Ces deux " Egypte " son représentées dans la couronne double des pharaons : rouge et blanche. En Egypte on peut encore visiter un temple double tout à fait exceptionnel, celui de Kom-Ombo, dédié à deux divinités opposées et complémentaires : le crocodile et le faucon. Il se compose de deux sanctuaires et de deux autels, simplement séparés par une cloison. Celui de gauche est dédié à Horus, le faucon, celui qui voit loin et dont le regard peut fixer le soleil. Il protège pharaon dans son devoir divin. D'ailleurs il porte la double-couronne, dans sa main droite il tient l’Ankh, la croix ansée et dans la main gauche, la crosse, symbole du pouvoir. La vibration du sanctuaire dédié à Horus est très élevée, elle correspond à l'entrée dans le monde spirituel. Celui de droite est dédié à Sobek, le crocodile. Cet animal qui représente la force souterraine et l'énergie bestiale, a été vénéré dans de nombreux endroits dans l'Egypte ancienne, notamment au Fayoum où il était protégé et nourri. Celui qui était blessé ou tué par un crocodile devenait sacré et bénéficiait de l'embaumement par le grand prêtre. Son sanctuaire a une vibration très basse et permet le lâcher-prise physique. Il est conseillé de lui rendre visite avant d'aller chez Horus. Dans ce lieu un contrat a été signé entre un faucon et un crocodile, pour un temple cohérent, unitaire composé de deux divinités créatrices de puissance et de rayonnement. L'être humain est fortement marqué par la dualité : 2 bras, 2 mains, 2 jambes, 2 pieds, 2 poumons, 2 yeux, 2 oreilles... et surtout 2 cerveaux complémentaires et opposés. Dans notre civilisation occidentale on utilise plus particulièrement le cerveau gauche, rationnel, logique, analytique... Il serait très avantageux pour l'humanité tout entière si l'enseignement donné dans les écoles favorisait l'utilisation du cerveau droit, celui qui concerne le rêve, l'imagination, la spiritualité, le synthétisme... Tous les exercices qui permettent son développement conduisent l'homme sur le chemin de son unité intérieure et ouvre l'esprit à une compréhension plus juste et plus précise du monde. Les Chinois avaient compris cela très tôt en révélant le " Tao ", cette association du Yin et du Yang, symbolisé par le blanc et le noir. Les deux ensembles représentant l'équilibre quelles que soient les proportions de chacun des éléments. Il y a effet de compensation permanente. Dans les civilisations anciennes on connaissait déjà l'importance du nombre " 2 " et, aujourd'hui encore à notre époque " moderne ", le nombre " 2 " reste une base essentielle de travail grâce au système binaire utilisé dans nos ordinateurs, par exemple. La Sécurité sociale utilise la symbolique des sexes, puisque l'homme est représenté par le 1 et la femme par le 2. Le nombre 2 et l'astrologie Le 2e signe du zodiaque est le Taureau. La 2e maison astrologique concerne le monde de l'avoir, l'argent, ce qui est acquis par ses propres moyens. Le nombre 2 est associé au signe du Cancer, au signe du Taureau. Le signe cardinal gouverné par la lune favorise l'intériorisation, l'émotion, la sensibilité et la sentimentalité. Il donne un caractère réceptif et une imagination fertile. Il régit l'inconscient, les femmes, les foules, les lieux publics et l'eau de mer. Ce signe s’appuie sur son passé pour construire son avenir. La Lune est la planète qui domine les thèmes féminins - alors que le Soleil est plus important dans un thème masculin. La Lune est liée à l'eau - ne règle-t-elle pas les marées et les menstrues des femmes ? Elle symbolise la sensibilité " féminine " dont certains hommes sont abondamment imprégnés. La Lune, au même titre que le nombre 2 est un élément de réceptivité, de contemplation, de passivité ; mais surtout de vie intérieure, d'intuition, d'altruisme et d'amour maternel. Les astrologies pratiquées au Moyen-Orient et en Orient sont basées sur les cycles lunaires (le 2) , contrairement à celles des pays occidentaux basés sur le Soleil (le 1) . Nos références de base étant différentes, l'incompréhension peut apparaître dans les dialogues. Sauf, si l'on pense qu'il n'y a pas tant de différences entre le 1 et le 2. Le zodiaque lunaire comporte 28 maisons (comme les 28 lettres de l'alphabet arabe - comme le cycle féminin de 28 jours - ) et ce nombre est fortement attaché à la lune ( 2 + 8 = 10 = 1) nous trouvons là encore le 1 lié au 2. Mais elle est aussi marquée par le nombre 13 qui signifie transformation, puisqu'il y a treize lunaisons dans une année. Le nombre 2 et le tarot. Lame II : " La Papesse " - représente une femme voilée qui tient un livre ouvert. Cette lame nous parle de sensibilité, d'intuition, d'informations non révélées. Avec cette lame nous devons apprendre à découvrir ce qui est au plus profond de nous. C'est la dualité suprême, tout à un reflet... ne serait-ce que nous-même. Lame XI " La force " - cette deuxième lame marquée par le nombre 2 représente également une femme, mais son attitude est très différente. Cette femme qui maîtrise le lion symbolise la force, le courage, la domination et l'énergie. Lame XX " Le jugement " - ce troisième " 2 " comporte trois personnages et un ange. Cette lame parle de renaissance, de renouveau. Elle nous propose de nous remettre en question et nous apporte souvent d'heureuses surprises. L'élément associé au nombre " 2 " est l'eau et la couleur bleu - couleur de la Vierge. C'est un nombre féminin, pair, passif, Yin, négatif. Il se dessine soit avec une ligne droite, reliant deux points, soit deux traits parallèles ou perpendiculaires. Le deuxième jour de la semaine, le lundi est associé à la lune. En Anglais il s'appelle Monday (jour de la lune) . Le nombre " 2 " de mes élèves. La mer - Parfum léger - Partage - Le chat - La main de fer dans un gant de velours - Le recueillement - Le secret - Parallélisme - Division - Force - Faiblesse - La pluie - Le puits - Couleur argent - L'ombre - Cercle. Le nombre 2 dans la symbolique numérologique. Sous la vibration du 2, l'homme recherche le contact avec autrui, l'union et l'association. C'est la rencontre de l'homme et de la femme, des principes contraires et complémentaires. Tout sur cette terre est double, c'est le principe de l'incarnation. Le retour à l'Unité marque la fin des incarnations. Sans dualité le monde physique n'existerait pas. Correspondance entre le 2 et la santé : il concerne le système nerveux, l'estomac et les reins. Le nombre 2 dans ses représentations graphiques. Graphisme du chiffre 2 : il est formé à la fois d'une partie ronde et d'une partie droite, représentant bien la dualité de ce signe. Les lettres ayant une valeur numérologique 2 sont : B, K et T. B - Lettre toute en rondeur comme peut l'être le nombre 2. Beaucoup de douceur dans sa structure. Elle signifie sentimentalité, sensibilité, réserve, diplomatie, besoin d'affection. K - C'est un 2 difficile, car il vient de 11 (11e lettre de l'alphabet) c'est donc un 2 formé de 2 fois le nombre 1. On sent une lettre bien stable, solide, voire agressive. Cette lettre signifie inspiration, impulsivité, puissance, volonté mais aussi une tendance à l'agressivité. T - C'est un 2 un peu rigide, il manque de souplesse dans ses contacts. Cette lettre signifie calme, sensibilité, spiritualité mais aussi tensions intérieures et parfois, confusion. Le nombre 2 et la roue de référence. Aucun nombre dans l'espace des 2 : le sujet a en lui les potentialités du 2, pour les avoir vécues dans une vie précédente. Il a donc de nouveau l'opportunité de les vivre le mieux possible en tenant compte de l'acquit antérieur et avec une grande capacité de choix et de libre-arbitre. Nombre 2 dans l'espace des 1 : c'est une situation favorable aux femmes et plus difficile pour les hommes, sauf dans leurs rapports avec le sexe féminin. Ce nombre donne une grande sensibilité et quelques difficultés à s'imposer. Le sujet découvre son image dans le regard de l'autre : le conjoint, l'associé, l'ami (e) ... Grand besoin d'autonomie dans le couple. Influence un peu lourde de la mère et des femmes plus âgées, dans la vie adulte. La solitude est difficilement supportée. Nombre 2 dans l'espace des 2 : position idéale du 2, qui favorise la vie à deux et permet toutes les associations, particulièrement, avec des femmes. Le 2 renforce le pôle féminin des hommes, accentuant leur sensibilité et leur intuition. Ne peut vivre seul. Nombre 2 dans l'espace des 3 : position qui favorise la communication avec les femmes, elle donne une intelligence fine et une grande créativité liée à l'intuition. Pour les hommes, elle peut leur donner le goût des aventures sentimentales rapides et sans lendemain. Ils préfèrent des liaisons amicales-amoureuses plutôt que des relations amoureuses passionnées et romantiques. Le sujet supporte difficilement la solitude et se complaît dans la foule. Nombre 2 dans l'espace des 4 : favorise le travail en association et pour les hommes, plus particulièrement avec les femmes. Pour certains sujets, cette position donne une grande passivité, peu de goût pour l'ordre et une certaine paresse. Manque de décision et difficulté à assumer des responsabilités. Nombre 2 dans l'espace des 5 : cette situation donne beaucoup de sensibilité et de tendresse dans les rapports affectifs. Le sujet apprécie les changements qui lui sont imposés, car il a quelques difficultés à les provoquer lui-même. L'énergie est cyclothymique et liée à l'intérêt que le sujet peut avoir pour son activité. Nombre 2 dans l'espace des 6 : situation idéale pour la formation d'un couple et d'une famille. C'est très favorable au sexe féminin. Alors que les hommes ayant cet aspect ont tendance à se laisser dominer par les femmes de la famille et à faire preuve de passivité devant les responsabilités. Cette position éveille les dons artistiques pour les deux sexes. Nombre 2 dans l'espace des 7 : donne une hypersensibilité et une grande intuition. Les décisions sont passées au crible des sentiments mais la raison ne répond pas toujours aux définitions rationnelles, le propre des " 7 ". Il y a une grande souplesse dans les idées et certains sujets peuvent même être très influençables et n'accepter que les idées du dernier qui a parlé. Nombre 2 dans l'espace des 8 : cette situation donne une grande douceur au nombre 8 qui a tendance à être autoritaire et à rechercher le pouvoir. Il lui permet d'exprimer une intelligence nuancée de sentiments. Cette aspect favorise les femmes dans la vie professionnelle et dans leur rapport avec l'argent. Pour les hommes, cela privilégie parfois les gains obtenus grâce à la collaboration professionnelle ou affective des femmes. Nombre 2 dans l'espace des 9 : cette situation favorise l'éveil d'une grande sensibilité voire d'une médiumnité, à l'âge adulte, surtout si le sujet est attiré par la spiritualité ou l'ésotérisme. Les femmes d'origine étrangère influencent grandement la vie du sujet. Celui-ci est généreux et plein de compassion pour autrui. Mais son émotivité à fleur de peau peut devenir un handicap, par ailleurs il a tendance à vivre un peu trop dans l'imaginaire. LE NOMBRE 3 DANS LES TRADITIONS. Commençons par la Bible et voyons ce que fit Dieu le troisième jour : " ... Dieu donna à l'élément aride le nom de Terre et il appela Mer toutes ces eaux rassemblées... Que la terre produise de l'herbe verte qui porte de la graine et des arbres fruitiers... et du soir au matin, se fit le troisième jour ". Avant que Dieu ait créé le monde visible, il avait fait surgir de sa propre énergie, trois archanges : Gabriel, Michaël et Raphaël. Les catholiques font le signe de la croix (4) pour vénérer la Trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit (3 + 4 = 7 la spiritualité) - " l'unité est dans le Père, l’égalité dans le Fils, l'harmonie de l'unité et de l'égalité dans le Saint-Esprit " (Saint Augustin). Au moment de la naissance de Jésus, trois personnages sont venus le loin, lui rendre hommage : les Trois Rois Mages. Les Mages étaient à l'origine les membres d'une tribu qui vivait au nord-ouest de l'Iran. Grands prêtres du zoroastrisme, d leur nom vient le mot " magique " utilisé pour désigner les rituels mazdéens. La période impotente du Moyen-Age est le XIIe siècle ( 1 + 2 = 3 ), les années 11... C'est au cours de ces cent années que l'on couvre l'Europe d'églises et de cathédrales, puisque l'on en construit plus de 150. La religion catholique a les moyens de son ambition et son action promotionnelle est particulièrement efficace. Rien que dans la région normande, quinze grandes églises, dont huit abbayes, vont être édifiées. L'art gothique est déjà au point. Le nombre trois évoque le Christ en croix entouré des deux larrons : le bon et le mauvais. En fait le bon larron est le pôle positif, le mauvais larron le pôle négatif et le Christ la synthèse des deux. La base du Yi-King chinois est le trigramme. D'ailleurs ce nombre est très important en Chine, puisqu'il relie : le Ciel, la terre et l'homme. Le " livre des rites " parle des " trois conceptions du monde " et dit " les trois doctrines sont une ". Ces trois doctrines sont le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme. Les chinois évoquent les trois yeux de la femme que sont ses deux yeux plus son vagin. Ce dernier " oeil " est celui qui permet la création de l'homme. L'ancienne littérature sanskrite se divise en 120 ( 1 + 2 = 3 ) talas (ou mesures) . Les talas ont pour base les mouvements de l'homme. L'Inde a toujours reconnu la voix humaine comme le plus parfait des instruments sonores, or la voix humaine se limite en général à trois octaves. Toujours en Inde, les Yogis considèrent qu'il existe trois grands courants d'énergie dans le corps : Ida Nadi (le fils créateur) Sushuma Nadi ( le père et la volonté ) et Pingala Nadi (l'amour et le fils). Il y a dans ce principe une grande similitude avec la Trinité catholique. Une autre grande trinité, celle de l'hindouisme : Brahma, le créateur ; Vishnou, le Préservateur et Shiva, le destructeur. C'est une seule trinité vue sous trois aspects différents mais complémentaires. Shiva a trois yeux : Le premier lui permet de voir le passé, le second lui donne la vision du présent et le troisième lui parle du futur. On ne peut pas parler du nombre 3 sans évoquer le " troisième oeil ". Ce chakkra situé entre les deux yeux à la hauteur du front, marque la réconciliation des cerveaux droit et gauche. Son " ouverture " favorise les perceptions extra-sensorielles et donne le pouvoir d'une vision intuitive de l'être : visualisation des auras, prévision de l'avenir, flashes de voyance, etc... Un autre ternaire existe dans la tradition bouddhiste, la syllabe sacrée AUM. C'est le plus célèbre et le plus puissant mantra de la tradition indienne. Il résume le souffle créateur. On peut le rapprocher du mot Amen qui clôt les prières chrétiennes. Il se compose du A, l'appel primordial, du U, la stabilisation et la préservation et enfin du M, dernier soupir du mourant. L'Avesta décrit des rites de purification qui font état du nombre trois et notamment la nécessité pour l'officiant de se laver trois fois les mains. En Egypte, l'une des représentations du nombre 3, est la croix ansée, appelée " Ankh ". C'est un capteur/transmetteur d'énergie et la seule représentation cruciforme de symbole 3. Toutes les autres croix étant de symbole 4 et 5 . Cet objet est associé à toutes les représentations de divinité. Tenue par la crosse, elle a fonction de capteur, lorsqu'elle est tenue par sa base, elle sert de transmetteur d'énergie. A l'époque des pharaons, les textes étaient écrits sur un " papier " fabriqué à partir de la tige du papyrus. Or, curieusement, la tige de cette plante est triangulaire, et elle fut pendant des siècles le véhicule du savoir et de la communication non seulement en Egypte, mais dans tout le Moyen-Orient. Les temples pharaoniques sont dédiés à des triades divines. Par exemple, à Karnak on vénère Amon-Mout-Khonsou. A Memphis, première grande capitale pharaonique, on trouve la triade : Ptah-Sekhmet-Nefertoum. Le soleil est vénéré sous trois formes : Khépri (le scarabée) lorsqu'il apparaît, le matin ; Ré, le midi lorsqu'il est au zénith et Atoum, le soir au couchant. Dans les hiéroglyphes le mot Trois se lit " Khemt ", il est représenté par un phallus. C'est un homonyme de " penser ", dans le sens de réfléchir ou de concevoir. En Numérologie, le trois implique la notion de penser, réfléchir, conceptualiser des idées, mais aussi, il parle de création et, notamment, de celle de l'enfant. Trois est le nombre symbolique du principe mâle chez les Dogons et les Bambaras (ethnie de l'Afrique de l'ouest), représenté par les attributs masculins : la verge et les deux testicules. Il est également le symbole du mouvement en opposition au quatre. Chez les Peuls (importante ethnie de pasteurs en Afrique de l'ouest) , trois est le produit de l'inceste unitaire, puisque la divinité copule avec elle-même. On trouve également, le nombre trois dans la culture Celte. Tous les textes sacrés étaient écrits en strophes de trois vers, appelées " triades celtiques ". Le prolongement de ces triades se retrouve dans les romans épiques qui racontent les épopées des chevaliers de la Table Ronde à la recherche du Graal. On y cite les trois tables qui ont porté le trésor sacré. * La toute première est la table rectangulaire, celle de la Cène. Elle a servi à Jésus pour célébrer le premier office divin et elle est devenue le modèle des autels des églises chrétiennes. * La seconde table est carrée, elle fut dressée par Joseph d'Arimathie dans le désert, où il célébra l'office divin. Table que l'on peut rapprocher des autels cubiques des sanctuaires égyptiens, sur lesquels on plaçait la statue de la divinité ou la barque solaire. * Enfin, la troisième est la table ronde, celles des " chevaliers " du même nom. " Le jour de Noël, à la cour du roi Arthur, Merlin réunit tout le monde. Une table ronde est apparue soudain au centre de la salle. Chacun trouve sa place, seul un siège est libre à la droite du roi. Ce siège, s'appelle le siège périlleux. Une seule personne pourra l'occuper, celui qui deviendra " le meilleur chevalier du monde ". Ce chevalier valeureux s'appelle Galaad. Il sera le seul à voir le Graal qui disparaîtra ensuite ". Un monument français reprend la symbolique du Graal. (voir le livre Mystères de la Cathédrale de Chartres par Luis Charpentier) . La Cathédrale de Chartres reproduit au sol les trois tables dans l'ordre de leur utilisation : la table ronde est concrètement représentée sur le sol, il s'agit du labyrinthe. Elle est suivie par la table carrée (on place sa diagonale dans l'axe de l'église) , dont la surface est le centième de celle de la pyramide de Chéops en Egypte. Enfin à la limite de l'ancien Jubé on trouve la base de la table rectangulaire, celle qui correspond à la Cène. Dans la tradition de la " quête du Graal ", ces trois tables avaient le même périmètre ; à Chartres les trois tables ont la même surface. Dans la Kabbale, la troisième séphira, Binah signifie intelligence et compréhension. Elle symbolise également la notion de temps. Le trois représente le lien que tisse l'homme entre le ciel et la terre. Il permet la transition entre le réel et le rêve. Dans les contes et légendes, les acteurs doivent souvent pratiquer trois fois le même acte, ou prononcer trois fois la même parole pour que la réalisation soit effective. Dans les croyances populaires on dit que pour garder secret pendant trois jours entiers. En science physique on trouve des éléments électron (négatif) et neutron (neutre). En Numérologie, il n'y a pas de bons ou de mauvais nombres, pas plus qu'il n'y a de meilleurs ou de moins bons signes astrologiques. C'est ce que nous faisons de notre " capital originel " qui est important et non pas ce qu'il est. Pourtant il existe des histoires de " malédictions " ou de " bénédictions " liées aux nombres. Voici l'une d'elle, et elle concerne, bien sûr, le nombre 3. " Cette histoire a été rapportée par la revue Horoscope ." " Le 3 juin 1875 la cantatrice Galli-Marié, grande amie de Bizet, interprète pour la première fois Carmen. Alors qu'elle entame le grand air qui clame son amour pour José, sa voix déraille et très vite, elle se sent incapable de chanter. On baisse le rideau et la chanteuse s'effondre en larmes dans sa loge en disant : Bizet est mort. Ses amis tentent de la rassurer. Quelque temps après cet incident, ils apprennent que le compositeur s'est éteint dans son sommeil d'une rupture d’anévrisme, au moment où la cantatrice perdait la voix. Or cette scène se passait le 3 juin, 3 mois, jour pour jour, après la création de cet opéra. Carmen avait été joué la première fois... le 3 mars 1875 (1 + 8 + 7 + 5 = 21 = 3) ". Le total fait " 9 " (jour 3 + mois 3 + année 3), le nombre qui marque la fin des choses -pourquoi pas la mort de l'auteur -. Etrange, non ? En Mer Rouge un phénomène est étonnant, qui se renouvelle chaque année : la Nuit des Coraux. Pour se reproduire, les coraux attendent la 3e nuit qui suit la première lune d'été. A ce moment là, la mer devient blanche du sperme de ces hôtes des fonds sous-marins. Le nombre 3 et les éléments. Le nombre trois est yang, impair. Son élément est l'air et sa couleur le jaune. Sa représentation graphique est le triangle, première surface qu'il est possible de dessiner. Chez les anciens Mayas, le triangle gravé était la représentation du rayon solaire. C'était un symbole de fécondité. Le triangle, la pointe en haut, symbolise le feu et le sexe masculin. Avec la pointe en bas il est associé à l'eau et au sexe féminin, d'ailleurs en Inde, il s'appelle Yoni, la matrice. Nous retrouverons l'association des deux triangles avec le nombre 6, le sceau de Salomon. Dans la tradition maçonnique, la forme triangulaire est essentielle. La base symbolise la durée et les deux côtés qui se rejoignent correspondent à la lumière et aux ténèbres. Le 3 est la synthèse du 1 et du 2. Homme + femme = enfant. Le trois représente le point d'équilibre des deux premiers nombres. Le un face au deux crée une tension. L'énergie dynamique et équilibrante se présente avec le trois. En électro-magnétisme, le trois représente l'énergie qui circule entre le " plus " et le " moins ". Le nombre 3 et l'astrologie. Le 3e signe du zodiaque est les Gémeaux et la 3e maison astrologique concerne le monde des contacts immédiats, rapports avec proches, frères, soeurs... voisins, collègues. Les rapports établis par la correspondance, le téléphone et les petits déplacements. Le nombre 3 est associé au signe des Gémeaux, au signe de la Vierge et à la planète Mercure. Le signe des Gémeaux symbolise l'habileté, la variété des intérêts et une grande jeunesse d'esprit. Il concerne le travail intellectuel, les relations, le commerce, les écrits. Les sujets nés sous ce signe ont une tendance à la dispersion et manquent parfois de sentiments. Ce signe est la synthèse des deux précédents : le Bélier masculin, solaire et le taureau, féminin et lunaire. Son symbole est bien une unité issue d'une dualité. Le signe de la Vierge symbolise les sujets qui aiment analyser, disséquer, cérébraliser toute action. C'est un être qui passe son temps à s'organiser, ranger, conserver risquant de se perdre dans les détails et délaisser les points importants. Il est souvent anxieux et refuse toute réaction instinctive. Rationaliste, il est un excellent " bras droit " auquel on peut faire confiance et qui assume les responsabilités dont on le charge. Sa sensualité existe, même si elle est cérébralisée. La planète Mercure est celle de l'intelligence et des moyens d'expression. Elle symbolise l'écriture et la capacité de parler pour convaincre. Elle donne un mental vif, une grande souplesse d'adaptation et une bonne sociabilité. Sa représentation est complètement symbolique : le soleil surmonté de la lune le tout posé sur une croix. Et l'on trouve bien, là également, le nombre trois. Le nombre 3 et le tarot. Les lames marquées par ce nombre sont : le 3, l'impératrice ; le 12 le pendu et le 21, le monde. Lame III, l'impératrice : cette carte nous parle de lucidité, d'intelligence et de compréhension. Elle favorise l'esprit de synthèse et représente souvent une femme très bénéfique. Elle éclaircit les situations embrouillées et améliore la communication. Lame XII, le pendu : cette lame permet la réflexion par obligation. Attaché, emprisonné, lié, le sujet n'a pas d'autre choix que de se livrer à la méditation, à la réflexion et à l'acceptation de sa situation momentanée. C'est toujours une épreuve salutaire qui permet le dépassement et le détachement. Lame XXI, le Monde : Cette lame permet de se recentrer pour une meilleure ouverture de l'esprit. Elle favorise les contacts, la disponibilité, l'épanouissement et apporte une aide déterminante. C'est l'oeuf cosmique et l'enfant dans le ventre de sa mère. Le nombre " 3 " des élèves. Bulle de champagne . Une cathédrale . Clef de sol. Des enfants qui dansent . Trident. Légèreté. Noeud marin. Joie de vivre. Aventure sentimentale. Une valse. Les ailes d'un oiseau en plein vol. Le trèfle. Les bras ouverts pour accueillir un " 8 " inachevé. Flèche. Coupe. Trépied. Jeu. Ecrire, lire, dire. Douceur. Parfum. Lumière. VLe nombre 3 dans la symbolique numérologique. Sous la vibration du 3, l'homme s'exprime et il crée : 1 masculin + 2 féminin = 3 enfant. L'homme a acquis une pensée et il sollicite essentiellement son intelligence. Il est maintenant capable d'inspiration.Correspondances entre le 3 et la santé : ce nombre exerce une influence sur le foie, la vésicule biliaire, la gorge et intervient dans les problèmes d'expression verbale. Le nombre 3 dans sa représentation graphique. Graphisme du chiffre 3 : c'est un nombre extrêmement ouvert avec une structure très douce et harmonieuse. Peut-être un peu trop tourné vers le passé et vers lui-même. Les 3 lettres de valeur numérologique 3 sont : C, L, U. C - Sa structure, comme celle du L, est très ouverte vers les autres, favorisant la communication et l'expression. Mais il y a peu de défense et le C se laisse facilement influencer. Il y a une grande douceur dans sa représentation. L - Très ouvert, au même titre que le C, il est lui d'une structure plus rigide. Son caractère est plus " carré ", il prend des initiatives et il sait ce qu'il veut. Il peut transmettre ses idées mais attend beaucoup des autres. U - C'est toujours une structure " ouverte " mais cette fois, il s'agit du haut. C'est une lettre qui favorise l'inspiration, l'intuition et la spiritualité. Il y a de la compréhension et de la douceur dans cette représentation très équilibrée, même si elle manque parfois de logique. Le nombre 3 dans la roue de référence. Aucun nombre dans l'espace 3 : le sujet a en lui toutes les potentialités du nombre 3, pour les avoir vécues dans une vie précédente. A nouveau il a le choix de la vivre le mieux possible en tenant compte de l'acquit antérieur. Nombre 3 dans l'espace des 1 : le sujet se sent exister a travers la communication, l'expression et la création. Il déteste la solitude et a besoin d'avoir autour de lui son " public ", celui qui rit de ses traits d'esprit et qui admire ses oeuvres. C'est souvent un être qui reste jeune malgré les ans... On a parfois du mal à le prendre au sérieux. Nombre 3 dans l'espace des 2 : c'est un être qui a une excellente communication avec son conjoint et qui a toujours quelque chose à raconter. Il aime les enfants avec lesquels il entretient des rapports d'amitié, sans exercer le pouvoir normalement déféré à sa condition de parent. Dans le cadre associatif, il est bon de ne pas lui donner de responsabilités, il est trop instables. Son intelligence est sensible et teintée d'émotivité. Nombre 3 dans l'espace des 3 : c'est la position idéale pour ce nombre, il apporte le maximum d'éléments et permet à celui (ou à celle ) qui a cette configuration, d'être à l'aise dans le domaine créatif et apte à communiquer ses idées qui sont nombreuses et, parfois, un peu farfelues. Cet être a du charme, mais surtout une grande tendance à la frivolité. Nombre 3 dans l'espace des 4 : cette position est difficile car ces deux nombres sont antagonistes. Soit, il crée des tensions intérieures poussant le sujet à vivre alternativement sous l'influence de chacun de ces deux nombres. Nombre 3 dans l'espace des 5 : Cette situation donne un être curieux de tout, charmeur, inconstant dans ses relations. Il aime plus que tout le changement, surtout dans les loisirs et les amitiés. Son goût des voyages et de l'aventure ne favorise pas toujours l'union. Ce sujet aime la vie et tous ses plaisirs y compris ceux offerts par la sexualité. Les fantasmes sont nécessaires à l'expression de sa libido. Nombre 3 dans l'espace des 6 : C'est une situation qui donne des êtres ayant des dons artistiques. Ils ont souvent plusieurs cordes à leur arc. Ils peuvent exceller dans des disciplines différentes à condition que celles-ci soient le résultat de leur créativité et de leur imagination. Cet aspect pousse certains sujets à éviter les responsabilités, notamment familiales, mais on leur reconnaît un amour pour les enfants et une réelle capacité à s'occuper d'eux. Nombre 3 dans l'espace des 7 : Cette situation renforce la cérébralité du sujet. Il vit dans son monde intellectuel, parfois dans ses rêves. C'est avant tout un utopique, mais il a une grande capacité à transmettre ses idées à un public ou à des étudiants. Son imagination est fertile et débordante, ses possibilités d'expression passent pour certains, par l'écriture. Nombre 3 dans l'espace des 8 : c'est une position idéale pour le sujet qui veut réussir dans les " affaires " ou le commerce. Il a une expression convaincante. Pragmatique, il est souvent bien structuré dans son organisation. Dans certains cas, ces bonnes dispositions sont inversées et là, le sujet aura tendance à vivre de manière superficielle, gagnant de l'argent dans le seul but de satisfaire un plaisir primaire et égoïste. Nombre 3 dans l'espace des 9 : c'est une situation très intéressante qui favorise l'ouverture d'esprit et la communication des êtres vers l'extérieur. Le sujet qui a cet aspect est curieux de tout et c'est un bon orateur. Capable de parler en public, il a souvent des dons de comédiens (théâtre, cinéma, télévision...) . Il apprécie la découverte de cultures et de gens nouveaux, surtout s'ils vivent loin de son pays. Toutefois, ses réactions sont passionnelles et passent par le filtre du cérébral. Le nombre 4 dans les traditions. Retrouvons la genèse et voyons ce que fit Dieu le quatrième jour " Que des corps de lumière soient faits dans le firmament du ciel, afin qu'ils séparent le jour d'avec la nuit et qu'ils servent de signe pour marquer les temps et les saisons, les jours et les années... Dieu fit donc deux grands corps lumineux, l'un plus grand pour présider au jour, l'autre moindre pour présider à la nuit, il fit aussi les étoiles... pour séparer la lumière d'avec les ténèbres... " Il existe une figure universelle que l'on trouve dans toutes les traditions, et depuis les temps les plus reculés, c'est la croix. Qu'elle soit grecque, de Malte, templière, copte, etc... Elle partage la totalité de l'espace en quatre parties égales. C'est une figure qui s'inscrit dans un carré (ou rectangle) et dans un cercle. Dans l'Ancien Testament, le signe cruciforme est évoqué dans le thème des portes des maisons de juifs marquées d'une croix écrite avec le sang de l'agneau. La chrétienté a fait sienne cette représentation depuis la venue du Christ. Lorsque le fils de Dieu est présent en son centre, elle se nomme crucifix. Le crucifix marque la souffrance, alors que la croix est un symbole positif. Jusqu'au XIIIe-XIVe siècle, on n'a très peu représenté le Christ en croix dans les églises. Il suffit de visiter les églises romanes pour s'en convaincre. Dans ces lieux sacrés, le fils de Dieu accueille le pèlerin au centre du portail, entouré de son aura bénéfique et il bénit ceux qui s'aventurent à ses pieds. A Chartres, par exemple, on sait que la seule représentation du Christ en Croix est dans le bas d'un vitrail. Mais, la Renaissance a fait apparaître les crucifix sur les autels, probablement pour " culpabiliser " le croyant ; lui rappeler sans cesse que Jésus est mort pour le sauver ; oubliant au passage son message d'amour et sa résurrection. En Extrême-Orient, le symbolisme cruciforme est moins riche qu'en Occident, mais il a tout de même, une certaine importance. Pour certains, l'axe vertical représente l'activité du ciel et l'axe horizontal, la surface des Eaux sur laquelle elle s'exerce. Pour d'autres, les deux axes évoquent ceux des équinoxes et ceux des solstices. N'oublions pas que les temples hindous, comme les églises européennes sont construits selon un plan cruciforme. Dans l'art africain, il existe de multiples motifs cruciformes. La croix, exprime en général, la totalité du cosmos, parfois, la course du soleil dans le ciel. Chez les Bamoun, terminée par des arcs de cercles, elle symbolise le roi. Chez les Peuls (ethnie de pasteurs de l'Afrique de l'ouest) , le " fouet à lait " a la forme d'une croix et si, une goutte de lait s'échappe et tombe sur le sol, il faut tracer avec le doigt, une croix dans la petite flaque. L'association de la croix et de la spirale correspond à l'organisation du monde pour les peuples Bantou. L'axe vertical unit les hommes au Ciel supérieur où demeure le Dieu suprême ; et la branche horizontale relie le monde des bons génies (Est) à celui des mauvais génies (Ouest) . Pour l'Indien d'Amérique, la croix représente " l'arbre de vie ", parfois avec des extrémités ramifiées comme à Palenque (Mexique). Une croix tout à fait particulière est, depuis quelques années, chargée d'une connotation d'épouvante : La croix gammée ou svstaka. C'est l'un des plus anciens symbole de l'Inde et de la Chine. C'est un porte-bonheur que l'on retrouve brodé sur les vêtements ou gravé dans les temples et les statues de Bouddha en ont souvent sur la poitrine. Elle possède deux sens : les bras tournés vers la droite ou les bras tournés vers la gauche. On constate que les Tibétains dessinent des svastikas dans les deux sens (équilibre des contraires), à l'entrée de leurs demeures. Pour les Chinois, on l'emploie pour désigner une très grande quantité, dans le sens de l'infini. La croix c'est l'union des contraires, c'est l'équilibre des forces. J. Soustelle écrivait : " la croix est le symbole du monde dans sa totalité ". Avec le nombre 4, nous achevons une étape de l'évolution : si on additionne les 4 premiers nombres, déjà étudiés : 1 + 2 + 3 + 4 = 10 = 1 retour à l'unité. Les Pythagoriciens appelaient cela la tétrachtys. L'incarnation de l'homme passe par quatre étapes : * 1 = le souffle de Dieu * 2 = l'âme, les corps subtiles * 3 = la pensées, l'intellect * 4 = son corps physique Ce nombre sous la forme d'une croix symbolise les quatre points cardinaux qui crucifient et limitent le monde physique. En Grec, nous trouvons ainsi le nom ADAM : A = Anatole qui signifie l'EST D = Dusimaï qui signifie l'OUEST A = Arctos qui signifie le NORD M = Mezemobia qui signifie le SUD Or, symboliquement Adam, le premier homme fut confectionné avec de la glaise, matière originelle et terrestre. Il existe " quatre " piliers à l'Univers, la lune se développe et meurt en quatre phases, notre année est divisée en quatre saisons, nos traditions considèrent qu'il y a quatre éléments de base : feu, eau, air et terre. Le nom de Dieu a quatre lettres : YHVH que l'on prononce Yahvé. La religion chrétienne reconnaît quatre évangélistes : Marc représenté par un lion, Matthieu par un homme (ou un ange), Luc par un taureau et Jean par un aigle. Dans la Bible il est mentionné quatre cavaliers qui apportent les quatre fléaux majeurs et quatre anges destructeurs debout aux quatre coins de la terre... etc... Pour les Indiens d'Amérique du Nord, ce nombre est un principe d'organisation et de force. Dans la tradition Maya, il y a eu successivement quatre soleils, correspondant à quatre âges. Pour les Dogons du Mali, quatre est le nombre de la féminité et du soleil. Dans la tradition Soufi l'adepte doit franchir quatre " portes ", chacune associée à un élément dans l'ordre suivant : air, feu, eau, terre. Tout ce qui est matériel est périssable, curieusement, on trouve cette interprétation chez les Japonais, où le mot " quatre ", shi, signifie également la mort. Le nombre 4 symbolise les constructions et notamment les maisons et les temples. Dans la Bible, Ezechiel dit: " Le temple futur, prototype de l'Univers, n'étant plus divisé par l'intelligence humaine, n'aura qu'une seule enceinte, qui en forme plusieurs par les combinaisons de quatre. La forme extérieure est naturellement carrée... Le temple est entouré d'un fossé dans lequel coulent quatre fontaines, au-dessus de chaque porte, souvenir des quatre fleuves qui arrosaient le paradis terrestre ". En Egypte, où l'on a construit de nombreux temples et tombeaux, on trouve ce nombre à Abou-Simbel, dans l'un des temples funéraires construit par Ramses II. La façade de ce temple est ornée de quatre immenses représentations de pharaon. Ces quatre " Ramses " tournés vers le soleil levant et qui regardent le monde dans sa totalité. Avant de construire un temple, pharaon et le grand Prêtre procédaient à un rituel au cours duquel, le roi creuse un premier sillon " quatre fois " au moyen d'une houe ; puis il moule la première brique, " quatre fois " pour les quatre angles du temple. Enfin, il purifie " quatre fois " l'enceinte avec le patron avant de la " livrer " à la divinité. Lorsque la crue du Nil, bénéfique et providentielle intervenait, on faisait la fête et les divinités étaient remerciées. Mais on ne mangeait pas de poissons, on ne buvait pas non plus l'eau du Nil, pendant quatre jours en raison de la pollution. Au moment de la momification, on ouvrait le corps du mort et on en sortait quatre organes que l'on conservait dans quatre vases appelés " canopes ". Les couvercles de chacun des vases étaient ornés d'un symbole : pour les poumons, une tête de babouin, pour le foie, une tête d'homme, pour l'estomac, une tête de chien et une tête de faucon pour les intestins. Un autre nombre a valeur quatre : " 40 ". Mais il signifie toujours une période d'attente, de gestation, de mûrissement de l'esprit, comme dans les exemples suivants : * L’embryon humain met 40 jours à se former, * La traversée du désert pour les Hébreux, a duré 40 années (une génération entière) * le déluge 40 jours et 40 nuits de pluie * Isolement de Moïse au Mont Sinaï de 40 jours et 40 nuits à attendre la parole divine, * Et, dans nos civilisations modernes, l'expression " mettre en quarantaine " signifie l'isolation des hommes et des animaux en cas de maladie contagieuse. Notre année moderne est divisée en quatre saisons, qui débutent le 21 mars par le printemps. Le nombre 4 et les éléments. C'est un nombre pair, son élément est la terre et il représente l'homme physique. Sa couleur est le vert. La représentation graphique du 4 est le carré et la croix. Or tout ce qui est matériel est basé sur le carré. Le carré résulte de la multiplication du nombre 2. Or le maître-nombre du 4 est le 22. Le carré de 4 est 16 : dans le Tarot, la lame 16, représente la destruction de la " maison "-Dieu (maisons et temples sont symbolisés par le nombre 4). Le 4ème signe du zodiaque est le Cancer et la 4e maison astrologique concerne le monde familial, les parents, la maison natale et le domicile personnel. Le nombre 4 est associé au signe du Capricorne et à la planète Saturne. Le signe du Capricorne symbolise la matérialité dans son aspect sécurisant. C'est un sujet qui vit à l'intérieur de lui-même et qui cache sa sensibilité, craignant qu'elle ne soit reçue comme une certaine faiblesse. Le Capricorne veut paraître fort et solide - ce qu'il est d'ailleurs très souvent - C'est un méthodique qui fait son devoir avec intégrité et sans grande fantaisie. Il est économe, persévérant et prudent. En négatif, il peut être pessimiste, rancunier ou trop rigoureux. La planète Saturne marque le temps dans sa longue durée. Elle est principe de solidité, de stabilité mais aussi de contraction et de rigidité. Elle permet aux êtres qui subissent son influence, de structurer leur vie et de la construire sur des bases solides. Elle retarde souvent les événements mais cela leur permet un mûrissement positif. Les qualités qu'elle offre sont la prudence, la patience, la persévérance, la pondération et la précision. Le nombre 4 et le tarot. Les lames marquées par ce nombre sont : l'Empereur, la lame " l'Arcane sans nom " et la vingt deuxième lame, la lame " sans nombre ", le Mat. Lame III, l'Empereur : le personnage est bien assis sur son trône et représente une certaine immobilité. Cette carte nous demande de rester en place, de maintenir le statut actuel. Elle favorise le travail et apporte une certaine solidité aux événements. Elle représente parfois un homme bon et puissant. Lame " l'Arcane sans nom " XIII : C'est une carte de transformation et de changement rapide. Il " faut mourir à soi-même, pour renaître meilleur ". Elle indique qu'il est bon de trancher, qu'il est favorable de faire preuve de détermination, de fidélité et qu'il faut être prêt à couper certaines attaches. Lame " sans nombre " le Mat : C'est la vingt-deuxième lame du Tarot. En Numérologie le 22 est considéré comme le " maître-nombre " du 4 et son interprétation est très semblable à celle du Mat. Le génie ou la folie. Cette carte nous parle d'un être qui peut avoir une envergure exceptionnelle. Mais dans certains cas, elle décrit un sujet extravagant, irresponsable qui erre dans la vie à la recherche d'illusions. L'aspect initiatique n'est pas absent de cette carte, le " départ " peut être une opportunité heureuse. Le nombre 4 des élèves. ... A vous de l'écrire au lieu de copier ! Le nombre 5 dans les traditions. Ouvrons la Bible pour découvrir ce que fit Dieu le cinquième jour " Que les eaux produisent les animaux vivants qui nagent dans l'eau, et des oiseaux qui volent sur la terre sous le firmament du ciel... Dieu créa donc les grands poissons... et il créa aussi tous les oiseaux selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon ". Dans nos traditions nous nous limitons à quatre éléments pour les chinois, il en existe cinq : quatre (feu, eau, air, terre) plus le centre, l’éther. La langue chinoise est elle aussi influencée par ce nombre, puisque une même syllabe peut être prononcée sur cinq tons différents et donner cinq interprétations. Ce nombre est considéré comme bénéfique et on le trouve dans différents domaines : les cinq couleurs, les cinq saveurs, les cinq métaux, les cinq viscères, cinq planètes, cinq orients, cinq régions de l'espace et comme pour nous, les cinq sens de l'homme. Chez les Hindous, les cinq est le principe de vie dont la divinité Shiva est parfois représentée sous la forme de cinq Linga (représentation hieroglyphique en forme de phallus), notamment au Cambodge. Dans la tradition chrétienne, on considère qu'il existe cinq étapes de la vie : * 1 : La naissance = terre * 2 : Le baptême = eau * 3 : La transfiguration = feu * 4 : La crucifixion = air * 5 : La résurrection = éther Eléments que l'on retrouve également chez les Tibétains, représentés dans une construction appelée Chorten. * La base du monument est cubique elle concerne l'élément terre. * La partie au-dessus est ronde, elle symbolise l'eau * Au-dessus on trouve une superstructure conique souvent dorée, le feu * Un parasol la surmonte et symbolise l'air * Enfin une goutte flamboyante termine la construction, éther. Ces monuments, que l'on rencontre en Inde sous le nom de Stupa, renferment souvent les restes de grands maîtres spirituels, installés après leur mort en position assise au centre de la construction.Au Tibet, ces sortes de reliquaires sont placées sur les chemins qu'empruntent les habitants de ces régions pour circuler et ceux-ci doivent respecter l'obligation de toujours passer à leur droite. Chez les Aztèques on a découvert un mythe du cinquième soleil, dont le rituel consistait à lancer une balle dans un orifice prévu à cet effet. Le cinquième soleil est représenté par un hiéroglyphe cruciforme appelé ollin. C'est un symbole de vie et de mort. En son centre apparaissent les esprits, c'est le lien entre les énergies et les fonctions cosmiques dans le sens de renouvellement, de renaissance. Les Mayas croient que, le cinquième jour, Dieu tire avec une corde, l'âme des morts. Quant à Quetzalcoatl, divinité mexicaine il reste quatre jours en enfer et ressuscite le cinquième. Dans la plupart des traditions, le cinq est considéré comme un bienfait, une exception pourtant, chez les Dogon et Bambara du Mali, si le cinq est formé de 4 (nombre positif) plus un (nombre négatif) il est symbole de création inachevée. En revanche, s'il est issu de l'addition du 3 et du 2, il symbolise le cinquième monde à venir et qui serait parfait. Pour les Chinois, le cinq est un nombre majeur dans le monde spirituel. Il correspond aux cinq points cardinaux, mais aussi aux " cinq couleurs qui rendent aveugles les yeux de l'homme " " les cinq sons qui rendent sourds les oreilles de l'homme " et " les cinq épices qui rendent insensible le palais de l'homme ". Dans la tradition, il existe " cinq coutumes ", " cinq animaux venimeux ",... Lors de la naissance de Confucius, cinq esprits élémentaires (les cinq vieillards) apparurent au-dessus de sa maison. La médecine traditionnelle, l'astrologie et la géomancie utilisent des combinaisons de " cinq " éléments. Enfin les " cinq interdits " bouddhistes (que l'on peut rapprocher des 10 commandements chrétiens) : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas avoir de désirs, ne pas tricher, ne pas boire de vin ni manger de viande, auxquels il faut joindre les " cinq qualités morales " : l'humanité, le sens du devoir, la sagesse, la sûreté, l'observance du cérémonial, au travers des " cinq mutations " du Yi-King : le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau. En Egypte ancienne, le cinq est représenté par la divinité " Min " dont le phallus dressé se trouve, curieusement, à la hauteur du plexus solaire. Il symbolise la renaissance de la nature, l'insémination physique et spirituelle, c'est l'une des représentations d'Amon, la divinité qui règne sur Karnak. Pharaon était doté de cinq noms, au moment de son intronisation, cela s'appelle la titulaire. Voici les cinq noms de Ramses II : * Nom d'Horus : Taureau puissant, aimé de Maat, seigneur des jubilés, comme son père Ptah-tatenen, * Nom des deux Maîtresses : Celui qui protège l'Egypte et qui lie les pays étrangers, * Nom d'Horus d'Or : riche en années, aux victoires grandioses. * Nom de Roi de Haute et de Basse Egypte : Puissantes sont la vérité et la Justice de Rê, celui que Rê a choisi, * Nom de fils de Rê : Ramses (celui que Rê a mis au monde) aimé d'Amon. En Islam, le 5 est un nombre faste et la religion musulmane impose «cinq » obligations à ses pratiquants : * La croyance en l'Unicité de Dieu, * La prière cinq fois par jour, * L'aumône aux plus démunis, * Le jeûne annuel du mois de ramadan, * Le pèlerinage à la Mecque, que l'on trouve représentées dans les cinq doigts de la main de " Fatma ". La tradition celtique fait état de cinq divinités tutélaires - Dadge, le Dieu-bon (Jupiter) ; Ogme/nuada, le champion-roi (Mars) ; Diancecht/MacOc, le jeune homme médecin (Apollon) ; Brigit, mère des dieux, des arts et des techniques (Minerve) - hiérarchiquement rattachées à la divinité suprême : Lug, le lumineux. Enfin, cinq est le nombre de l'homme pour : * Léonard de Vinci qui l'a dessiné dans une étoile à cinq branches. Ce pentagramme fait apparaître le sexe au centre (en Numérologie - voir ci-dessous - le nombre cinq est associé à la libido). * Les Egyptiens dans la représentation du Dieu Min. * Pour les chinois, puisque le pentagramme est à l'origine du signe idéographique chinois " jen " qui signifie " homme ". L'homme vit grâce à ses cinq sens physiques... Le sixième étant l'intuition que l'on retrouve dans l'expression : " cette personne est dotée d'un sixième sens " en parlant de ses prémonitions. Ses mains et ses pieds ont cinq doigts. Ce nombre est celui de l'énergie de l'homme, la quintessence. Cette force circule au plus profond de l'être et s'appelle la Kundalini. C'est la raison pour laquelle je l'ai situé au centre de la Roue de référence. Le cinq est un nombre d'équilibre et d'harmonie, c'est le " nombre nuptial " des pythagoriciens car il célèbre les noces des cinq premiers et des cinq derniers nombres. Il est le pivot central des 9 nombres de base : Nous constatons que le cinq (racine Penta) clôture le cycle des " nombres originels ", comme le Pentateuque termine la Genèse de Moïse, ou comme la Pentecôte le fait pour la révélation christique. Après ce nombre nous entrons dans une autre sphère matérielle et spirituelle. Le nombre 5 et les éléments. Le nombre 5 est impair, Yang. Son élément est la synthèse des quatre autres (feu, eau, air et terre) . Sa couleur est l'orange. Sa représentation graphique est l'étoile à cinq branches, mais aussi l'assemblage du carré et du triangle. C'est également le crucifix : la croix plus son centre, le Christ dont la transmutation (de la vie vers la mort et de la mort vers la vie) a sauvé le monde du chaos. Chez l'homme, c'est le 5e chakra " le plexus solaire " qui permet le transfert de l'énergie de l'extérieur vers l'intérieur et l'inverse. C'est le 5e jour de la semaine, le jeudi voué à Jupiter. Le nombre 5 et l'astrologie. Le cinquième signe du zodiaque est le Lion. La 5e maison concerne la vie sentimentale, les relations amoureuses, les plaisirs, les sports et toutes les activités de loisirs, l'élégance de l'habillement et de l'apparence. Le nombre cinq est en correspondance avec le signe du Sagittaire et à la planète Jupiter. Le signe du Sagittaire symbolise les pays étrangers, les grands voyages, les aventures... Il favorise l'ouverture d'esprit et une grande curiosité. Les êtres " Sagittaire " aiment les jeux et les divertissements, ce sont des " grands enfants ". Leur grande énergie les pousse à pratiquer des activités physiques, le sport et des jeux de vitesse. Mais ils peuvent également, avoir la foi et découvrir une vocation les poussant à entrer dans les ordres. Le " Sagittaire " est adaptable, enthousiaste, rempli de vitalité et d'énergie mais il peut être imprudent, aventurier au sens négatif du terme et posséder une morale un peu " élastique ". La planète Jupiter symbolise les honneurs, la chance, la prospérité. Elle concerne les idées morales, idéalistes et philosophiques mais aussi la législation, l'autorité. Elle donne des qualités de négociation et pousse à la réussite sociale et professionnelle. L'être marqué par cette planète est généreux, tolérant, franc, équitable mais à l’inverse, il peut faire preuve d'ostentation, d'arrogance et d'orgueil. Le nombre 5 et le tarot. Deux lames correspondent au nombre cinq : le Pape, le V et la Tempérance, le XIIII. Lame V - le Pape : avec cette carte il est positif de trouver accord et union, par un contrat ou un mariage. Elle représente un personnage de bon conseil qui permet la résolution des problèmes en cours. Elle favorise la guérison et la recherche spirituelle. Elle donne une indication sur une orientation positive. Lame XIIII - la Tempérance : cette carte vous conseille de " suivre le courant " de la vie et des événements sans crainte et dans la fluidité et l'harmonie. Elle représente une protection spirituelle et favorise la rencontre avec l'âme-soeur et les contacts hautement bénéfiques. Avec elle, il ne faut rien forcer, ni tenter d'arrêter le cours des choses. Elle influence favorablement les voyages. Le nombre " 5 " de mes élèves. Volcan * Transe * Archéologie * Fécondité * Cocon * Liberté * Mouvement * Plaisir * Joie * Danse des 7 voiles * Découverte * Versatilité * Indépendance * Avion * Montgolfière * Imagination * Le ventre * La sensualité * Les 5 parties du monde feu d'artifice * Saut à l'élastique * Champagne * La fusée * Les vagues * L'axe de lumière * Le " chi " des Chinois * Le Nil. Le nombre 5 dans sa représentation graphique. Graphisme du chiffre 5 : très ouvert, il synthétise parfaitement la forme ronde et carrée, il utilise la connaissance du passé et son expérience (ouverture vers la gauche) pour concrétiser l'avenir (ouverture vers la droite). Les 3 lettres de valeur 5 sont : E - N - W E - C'est le 5 le plus ouvert aux perceptions des autres. Fermé au passé, il n'envisage que le futur donnant l'impression de vivre essentiellement dans le monde de l'apparence sans réelle vie intérieure. Possédant une certaine solidité, il agit, il fonce parfois, sans réflexion et sans projets concrets. Mais son énergie circule bien. N - C'est un 5 ouvert mais possédant équilibre, harmonie et une apparente stabilité, ce qui n'est pas une des qualités de ce nombre. Il représente parfaitement l'être humain, en jonction avec les énergies du sol et celles du ciel. Mais aussi ses hésitations : doit-il se tourner vers le haut ou vers le bas ? W - C'est le dernier " 5 " et c'est le plus inspiré. Stable dans son déséquilibre, il favorise les changements, les expériences et la créativité. On le rencontre rarement dans les noms français, mais très souvent chez nos voisins anglo-saxons. Le nombre 5 dans la symbolique numérologique. Sous la vibration du 5, l'homme jouit de ce qu'il possède, il a des loisirs, il voyage, il s'épanouit. Le 5 c'est la vie, l'énergie qui circule, c'est aussi la mutation... voire la transmutation chère aux alchimistes. C'est un nombre associé au dépassement, à l'instabilité par opposition au 4 qui contient les vertus d'équilibre et de stabilité. Correspondances entre le 5 et la santé : ce nombre exerce une influence sur les poumons et concerne les maladies respiratoires (asthme). Il symbolise les organes sexuels et est souvent présent dans les maladies vénériennes et le sida. Ce nombre met en garde contre les accidents dus aux imprudences. Le 5 dans la roue de référence. Pas de lettres de valeur 5 : situation assez rare, heureusement, car le sujet qui a cet aspect manque de repères dans la vie. Il va d'un extrême à l'autre, ne sachant pas où se trouve le juste milieu. Son énergie est difficile à maîtriser et elle peut donner un être passif et violent à la fois. Inadapté à la vie sociale, il a du mal à communiquer son ressenti et se considère comme une victime face aux autres, il est mal dans sa peau et dans sa tête. Le 5 dans l'espace des 1 : le sujet qui a cet aspect a besoin de changement et de voyages pour exister vraiment. Son apparence est importante et il y consacre du temps et de l'argent. Epicurien, il est attiré indifféremment par tous les plaisirs de la vie, de la table au sexe en passant par l'amitié. Le 5 dans l'espace des 2 (rare) : cette situation donne un être raffiné qui goûte avec une grande sensibilité à tous les plaisirs que lui offre la vie et particulièrement, ceux de l'amour. Sa sensualité passe par le fantasme et son goût de la nouveauté l'empêche d'être fidèle, et puis il se lasse très vite de ses partenaires. Il aime l'argent pour ce qu'il procure. Il est prêt à tous les sacrifices pour ne jamais en manquer. Le 5 dans l'espace des 3 : le sujet qui a cette configuration est avant tout un créatif, intelligent et communicatif. Il ne supporte pas de vivre seul et a besoin d'une " cour " permanente. Il apprécie les belles choses et son élégance est proverbiale. Plus attiré par les amitiés que par l'amour, le mariage lui est difficile, car trop restrictif pour son goût de l’évasion et du voyage. Le 5 dans l'espace de 4 :situation rare et ambiguë. Il y a opposition entre ces deux nombres et le sujet qui a cet aspect est tiraillé entre son goût du changement et son besoin de stabilité. Il ne peut être à l'aise que dans une situation professionnelle sécurisante mais lui permettant de voyager. Le 5 dans l'espace des 5 : c'est une situation idéale et le sujet qui a cette configuration est un être a priori équilibré, bien dans son corps, maîtrisant son énergie et ses capacités. Il aime la vie et ses plaisirs, il a besoin de découvrir des horizons nouveaux et s'adapte parfaitement à toute situation, c'est un vrai caméléon. Toutefois, sa sensualité est exacerbée et peut lui porter préjudice. Le 5 dans l'espace des 6 (rare) : il y a une certaine contradiction dans cette situation, le 5 a besoin de changement, d'aventures alors que le 6 a besoin de sécurité et de responsabilités dans le cadre familial. Le sujet qui a cette configuration est tiraillé entre ces deux tendances et ressent des tensions intérieures parfois difficiles à maîtriser. Le 5 dans l'espace des 7 (rare) : c'est un assemblage heureux qui dote le sujet qui a cet aspect, d'une vie pleine de mouvements, d'expériences originales et enrichissantes. L'intelligence est exceptionnelle car elle est à la fois analytique et synthétique, favorisant la réussite sociale et professionnelle. Le 5 dans l'espace des 8 (rare) : situation exceptionnelle, car le nombre 8 est rare dans les noms français. Elle indique un goût prononcé pour le pouvoir et une fascination pour l'argent. Le sujet qui a cette configuration consacre son énergie, qui est importante, à réussir financièrement et socialement. Il est redoutable dans les négociations d'affaires, il obtient souvent ce qu'il désire. Le 5 dans l'espace des 9 : ces deux nombres s'accordent bien si la vie du sujet est orientée vers l'étranger et les voyages. Celui ou celle qui a cet aspect aime l'aventure et la découverte de gens et d'horizons nouveaux. Sa curiosité est insatiable et il ne tient pas en place. Configuration qui ne favorise pas le mariage, car le sujet se lasse très vite des situations qui " enferment ". Le nombre 6 dans les traditions. Retrouvons la Bible et découvrons ce que fit Dieu le 6e jour : " Dieu fit donc les bêtes sauvages de la terre... les animaux domestiques et tous les reptiles... Il dit ensuite, faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance... Il le (l'homme) créa à l'image de Dieu et il les (les animaux) créa mâle et femelle... Il leur dit, croissez et multipliez, remplissez la terre... Dieu dit encore, Je vous ai donné toutes les herbes qui portent leur graine sur la terre et tous les arbres qui renferment en eux-mêmes leur semence... afin qu'ils vous servent de nourriture et à tous les animaux de la terre et à tous les oiseaux du ciel... afin qu'ils aient de quoi se nourrir... et du soir et du matin se fit le sixième jour ". La création du monde et de tout ce qui vit se fit donc en six jours. La Bible comporte un grand nombre de situations où l'on retrouve le nombre 6. Albert Soued en a comptabilisé 160 et 59 où est cité le nombre 60, en voici quelques unes : " pour accéder au trône de Salomon, on montre six marches, la septième étant l'estrade où se tient le roi ". " La litière de Salomon était entourée de 60 braves qui veillaient sur 60 femmes ". " Un champ ou une vigne doit être travaillé six ans, la septième année étant celle de la jachère ". " L'esclave est libéré après avoir travaillé six ans "... Dans le chapitre 35 des Nombres, on parle de six villes-refuges situées 3 de chaque côté du fleuve Jourdain et permettant aux accusés d’attendre que la justice se prononce sur leur sort. "La maison de Jacob en Egypte, comprenait 66 personnes " etc... Dans la Bible, on parle du faux prophète, l'Antéchrist qui sera marqué du " nombre de la Bête ", dont on dit que c'est un " chiffre d'homme ", le 666. Nancy Reagan le savait-elle ? En tout cas on raconte que le couple présidentiel, avait acquit pour sa retraite, une propriété à Beverly Hills. Mais quelle ne fut pas la surprise de Nancy, de constater que la maison était située au 666. Elle exigea que l'on change le numéro, sinon elle n'habiterait pas à cet endroit. Satisfaction lui a été donnée. Le monde fut créé en six jours et Clément d'Alexandrie écrit qu'il le fut dans les six directions de l'espace : les quatre cardinales plus le zénith et le nadir. Dans la tradition juive, le monde doit durer six millénaires. Le sixième jour, le vendredi, est celui de la mort de Jesus-Christ, or chez les Mayas, le six est un nombre néfaste, celui de la mort. Dans le monde romain, le sixième empereur est Néron. On connaît les terribles exactions qui ont marqué son règne. Paradoxalement, le 6 est un nombre de paix, mais aussi celui de la guerre. Il est présent dans les événements qui ont endeuillé l'Egypte il y a quelques années. En 1967, Israël entame une guerre éclair et en 6 jours envahit le Sinaï Egyptien. Six ans plus tard, le 17 octobre 1973, l'Egypte force en 6 heures la ligne de défense Israélienne " Bar-lev " située sur le Canal de Suez et efface ainsi l'humiliation subit les années précédentes. Chez les Chinois, on considère que le corps humain se compose de 6 parties : la tête, le tronc, les deux bras et les deux jambes. Tel Clément d'Alexandrie, les chinois parle des 6 orients. Dans Lu-Buwei, l'encyclopédie de l'ancienne Chine, on évoque les 6 fleuves et les 6 grands rois. Les anciens empereurs chinois avaient choisi d'organiser leur empire selon les nombres et le premier d'entre eux, l'empereur Shi-Huang-di avait choisi le nombre 6 et découpé le territoire en 36 provinces. Mais on ne peut pas parler du nombre 6 sans évoquer le " Yi-King " ou " livre des transformations ". Cette méthode de divination est un oracle, elle permet de connaître la situation du consultant dans le présent et son évolution future. Plusieurs techniques sont utilisées pour le faire parler, parmi elles, " l'oracle d'Achillée ". L'Achillée est un arbuste qui fournit les petites branches dont on va se servir pour la prédiction. Cinquante tiges sont jetées et que l'on " tire " selon un ordre et un calcul précis ce qui permet d'obtenir des nombres paires et impairs qui génèrent les héxagrammes. Le Yi-King dans sa totalité, compte 64 hexagrammes. 6 + 4 = 10 = 1, on est bien dans la totalité d'un cycle. Chaque hexagramme est composé de deux trigrammes : celui du dessus représente l'image et celui du dessous, le verdict. Le résultat d'un " tirage " de Yi-King ne donne pas un résultat " bon " ou " mauvais ", mais il définit des tendances et l'orientation que doit prendre le sujet pour aller vers la sagesse : " Tant que les choses sont en devenir, on peut les diriger ". Le Yi-King se sert d'un système binaire pour tracer les figures, comme vous pouvez le constater dans le tableau ci-dessous. En Egypte, le nombre 6 est peu présent, à l'exception du temple de Nefertari à Abou-Simbel. Ramses II a construit sept temples funéraires, essentiellement dans le sud du pays. A Abou-Simbel, il a érigé deux grands temples, l'un lui est dédié personnellement. Ce temple s'orne de quatre colosses le représentant. Le second a été construit pour sa femme préférée, Nefertari. L'entrée de ce temple, plus petit, est précédé de 6 statues, 2 représentent la reine avec l'apparence de la divinité Hathor. Cette divinité, dont la fonction est de symboliser l'amour, les arts, la musique, les fêtes peut être associée au nombre 6. Par ailleurs, lorsque pharaon célébrait la fête de la " régénération ", après quelques années de règne, il devait confesser ses quarante deux péchés : 4 + 2 = 6, pour être de nouveau intronisé. Une tradition pratiquée naguère en Afrique occidentale, consiste pour un candidat au mariage, à envoyer à une jeune fille, un fil porteur de 6 coquillages dont la signification est : je vous aime ! Enfin, la France serait-elle le pays de l'harmonie, de l'équilibre et de la justice ? On peut l'imaginer. En tout cas elle est singulièrement marquée par le nombre 6, par sa forme hexagonale et par la première lettre de son nom, un " F " qui a valeur de 6. Le nombre 6 et les éléments. La couleur qui le représente est le rose et ses éléments sont air et terre à la fois. Il est le nombre du coeur. Au long du cheminement qui nous conduit du nombre 1 au nombre 9, le six représente la seconde étape - la première est marquée par le nombre 4. Eléments que l'on retrouve dans le cube, dont les 6 faces ont 4 côtés. On a changé de forme, avec le 6 on n'est plus seulement dans l'apparence mais dans la concrétisation, le volume. Une autre figure géométrique peut représenter ce nombre, il s'agit du losange formé de deux triangles assemblés par la base. Ce nombre représente l'équilibre parfait, symbolisé entre autres, par l'étoile de David appelé également sceau de Salomon. C'est la rencontre idéale entre le monde matériel et le monde spirituel. Pour certains, c'est l'opposition de Dieu et des hommes, le nombre des antagonismes. Pour les Hindouistes, les deux triangles inversés représentent la pénétration du Linga (le sexe masculin) dans le Yoni (sexe féminin) explicité, notamment, dans le " Kama-soutra ". Ce livre, contrairement à une opinion répandue dans notre pays, est un livre religieux qui explique l'utilisation et les fonctions de l'énergie sexuelle pour favoriser l'éveil spirituel de l'homme dans sa vie quotidienne et dans tous ses actes. Le nombre 6 est l'astrologie. Le 6e signe du zodiaque est la Vierge et la 6e maison astrologique concerne le monde domestique, la santé, la contrainte du travail, les rapports avec les subalternes, les animaux. Le nombre 6 est associé aux signes du Taureau et de la Balance et elle concerne essentiellement la planète Venus. Le Taureau : le sujet qui est marqué par ce signe est comme l'animal qui le représente, un être à forte musculature ayant une excellente résistance physique. Pourtant, c'est un signe féminin, qui favorise une certaine timidité sur le plan mental. Les natifs de ce signe sont en général, réalistes et pratiques, peu enclin aux subtilités idéologiques. Tenaces, travailleurs, les " Taureau " sont prudents et circonspects. Attirés par les biens matériels, ils sont surtout économes et de bons clients des " caisses d'épargne ". Exécutants et collaborateurs efficaces ils sont appréciés pour leurs qualités et leur constance. Ils aiment la campagne et la nature en général. Leurs défauts : lenteur, gourmandise, parfois paresse et inertie, naïveté. La Balance : physiquement harmonieux le sujet est souvent de constitution délicate. Pour être en bonne santé, il doit faire de l'exercice et éviter les grandes fatigues. Il déteste les conflits, la violence et il n'a aucune agressivité. Il a une passion pour la tranquillité et aime " se laisser vivre ". De nature délicate et sensible, sa vanité naturelle le pousse à rechercher les entourages harmonieux et la bonne société. Le natif de ce signe aime les plaisirs de la vie et de l'esprit, l'art et le raffinement. Il a du mal à faire des choix et comme il veut ménager " la chèvre et le chou " il est souvent indécis. Equitable et juste, élégant et courtois, il réussit assez facilement dans la vie et triomphe aisément des obstacles. Ses défauts : indolence, légèreté, amour de la flatterie, indécision. La planète Vénus : symbolise l'harmonie, la beauté, les plaisirs, l'art et l'amour. Elle concerne tout ce qui exalte les sentiments, le bon goût, la réussite. Elle favorise les relations et les contacts entre les êtres qui ce soit sur un plan sentimental ou professionnel. Elle incline au calme, à la stabilité et à la paix. Elle favorise les tenaces idéalistes. Le nombre 6 et le tarot. Les lames marquées par le nombre 6 sont : l'amoureux, le VI et le diable, le XV. Lame VI, l'amoureux : cette carte indique qu'il faut savoir attendre pour prendre une décision. Un choix est présent et il n'est pas facile de le faire avec lucidité. Parfois il est nécessaire de faire preuve de conciliation et de s'ouvrir à l'autre dans un élan de sincérité. Lame XV, le diable : lorsque cette carte sort, elle indique qu'il est favorable de s'attacher à l'autre soit par un accord professionnel ou un acte d'union marital. Elle représente le magnétisme qu'exerce le sujet sur les autres, mais aussi son sens de l'autorité et sa capacité à réaliser de bonnes affaires. Elle permet d'ancrer ses racines dans le monde matériel. Le nombre 6 par mes élèves Comme pour chacun des nombres, voici les images perçues par les élèves sur le nombre 6 : Dîner aux chandelles entre amis * Ecureuil * Efforts constants * Vitrail * Serpent * Maternité * Rondeur * Sensualité * Cerise * Position du foetus * La Vierge et l'enfant * La sécurité * Le chant d'un enfant * L'espoir * Les fleurs * La tendresse * Le nid * Equilibre * Famille * Paix * Oeuf * La croisée des chemins * Harpe * Note de musique * Berceuse * Le coeur. Le nombre 6 dans la symbolique numérologique. Sous la vibration du 6, l'homme aime et fait son devoir. Il crée une famille et assume ses responsabilités. Correspondances entre le 6 et la santé : ce nombre concerne le coeur et les risques d'infarctus. Les vertèbres sont fragiles. Le nombre 6 génèrent des maladies chroniques qui demandent une surveillance régulière. Le nombre 6 dans sa représentation graphique. Graphisme du nombre 6 : c'est une figure spiralée comportant une partie supérieure ouverte et la base refermée sur elle-même. Elle représente l'harmonie et l'équilibre, la capacité de communication, de perception et de concrétisation. Les 3 lettres de valeur 6 sont : F, O, X. F - Figure ouverte sur les autres, bien structurée et donnant une apparence de solidité. C'est un " 6 " plutôt conservateur, parfois intolérant, attaché aux traditions et sûr de lui. O - C'est un " 6 " très fermé sur lui-même, il vit dans " son monde " et au gré de ses émotions. Intériorisé, il a besoin d'une grande sécurité. Il est souvent présent dans le nom des artistes et favorise le goût des belles choses. X - C'est le " 6 " le plus ouvert, il est perceptif à toutes les influences. Son imagination est grande ainsi que son intuition. Sa structure est solide et bien posée sur le sol, il s'adapte à toutes les situations. Le nombre 6 dans la roue de référence. Avec le nombre 6 nous abordons des configurations assez rares dans les noms français. Si on peut trouver de temps en temps un nom comportant six fois le nombre 1, étudier un nom se composant de six fois le 6, le 7 ou le 8 relève de l'exploit. En revanche, on peut rencontrer ces cas particuliers, dans les noms des ressortissants d'autres pays en Europe ou ailleurs. C'est la raison pour laquelle, je donne la totalité des interprétations. Aucun nombre dans l'espace des 6 : le sujet a en lui toutes les potentialités du nombre 6, pour les avoir vécues précédemment. Son libre-arbitre est entier, il a le choix de la vivre le mieux possible. Nombre 6 dans l'espace des 1 : le sujet a besoin d'un encadrement familial sécurisant pour exister et paraître aux yeux des autres. Conservateur, apte à assumer de nombreuses responsabilités, il est à l'aise dans les postes de direction et peut être attiré par la politique, à tous les niveaux. Nombre 6 dans l'espace des 2 : c'est une position harmonieuse pour ces nombres parfaitement en accord. Le sujet qui a cette configuration, trouve son équilibre dans la collaboration avec les autres, que ce soit dans le domaine professionnel ou dans ses loisirs. Il est toujours prêt à participer activement à la vie sociale, associative, communautaire ou politique. Son refuge privilégié est la cellule familiale. Nombre 6 dans l'espace des 3 : excellente entente entre ces deux nombres. Il apporte à celui (ou à celle) qui a cette configuration, des goûts artistiques et des dons certains pour la création et la communication. Le sujet est un bon diplomate, cherchant toujours à faire régner l'harmonie autour de lui. Il a des qualités de médiateur et sait mener des débats et des discussions avec discernement. Les enfants - les siens et ceux des autres - sont une source d'enrichissement pour ce sujet. Nombre 6 dans l'espace des 4 : cette configuration favorise la réussite professionnelle et donne un sujet équilibré, diplomate, responsable et organisé. Il apprécie les environnements confortables et décorés avec goût. Lui-même fait très attention à son habillement. Nombre 6 dans l'espace des 5 : ces deux nombres ne sont pas toujours en harmonie et tiraillent le sujet entre deux voies : celle du mouvement, du changement et des voyages et celle pendant laquelle le sujet recherche la stabilité, l'équilibre et la sécurité du foyer. Difficile à concilier ! Cette configuration aide à assumer les responsabilités diverses à condition qu'elles ne s'étalent pas dans le temps. Nombre 6 dans l'espace des 6 (rare) : configuration idéale, qui donne généralement un sujet équilibré, ordonné. D'esprit plutôt conservateur respectant les traditions familiales, il a l'âme d'un chef reconnu par ses subalternes. Mais certains sujets ayant cet aspect peuvent être complètement bohèmes et préférer vivre dans un environnement artistique. Nombre 6 dans l'espace des 7 (très rare) : cette configuration favorise la vie intellectuelle du sujet, qui passe beaucoup de temps en études diverses. Jamais content de lui-même, ni de ses capacités, il cherche toujours à les améliorer. C'est parfois un être intolérant et entêté qui cherche à imposer ses certitudes. Nombre 6 dans l'espace des 8 (très rare) : le sujet est toujours à la recherche de l'argent et du pouvoir. Souvent sûr de lui, il traverse la vie en abusant de sa force physique et/ou psychique. Nombre 6 dans l'espace des 9 (très rare) : configuration qui donne un être ouvert sur les problèmes des autres, toujours prêt à aider, s'impliquant totalement dans la vie sociale et humanitaire. Parfois d'apparence sévère, il " fond " dès qu'on le prend par les sentiments. Le nombre 7 dans les traditions. Reprenons la Bible et voyons ce que fit Dieu le septième jour : ce jour-là, Dieu ne fit rien. " Le ciel et la terre furent donc ainsi achevés avec tous leurs ornements, il se reposa le septième jour après avoir achevé tous ses ouvrages. Il bénit le septième jour et il le sanctifia. Telle a été l'origine du ciel et de la terre... Le Seigneur Dieu forma donc l'homme du limon de la terre, il répandit sur son visage un souffle de vie et l'homme devint vivant et animé. Or le Seigneur Dieu avait planté dès le commencement un jardin délicieux, dans lequel il mit l'homme qu'il avait formé, afin qu'il le cultivât et qu'il le gardât. Il lui fit aussi ce commandement : mangez de tous les fruits des arbres du paradis, mais ne mangez point du fruit de l'arbre de la science du Bien et du Mal, car au même temps que vous en mangerez, vous mourrez très certainement. Le Seigneur Dieu dit aussi : il n'est pas bon que l'homme soit seul, faisons lui un aide semblable à lui... Lorsqu’il était endormi, il tira une de ses côtes et mit de la chair à la place... Il forma la femme et l'amena à Adam ". Mais quand Dieu fit-il l'homme (et la femme) ? La Bible ne le précise pas, est-ce le septième jour, ou le huitième ou plus tard. Les textes n'apportent aucun élément de réponse. Toujours dans la Bible on apprend que Lamekh, le père de Noé a vécu 777 ans dans l'abondance. Et que Jacob s'est prosterné sept fois face contre terre avant d'aborder son frère Esaü qu'il craignait. Enfin, le nombre sept est cité 391 fois dans la Bible et le nombre sept en dizaine, 91 fois. Parmi les citations bibliques du nombre 7 on trouve : les 7 vaches maigres et les 7 vaches grasses ; les 7 plaies d’Egypte appelées par Moïse afin que pharaon accepte le départ des Hébreux. L'Apocalypse de Saint Jean est essentiellement basée sur la symbolique du nombre 7. On pense que ce texte prophétique a été écrit par un disciple de l'apôtre vers 95 après J.C. et l'auteur y décrit des visons qu'il a eu alors qu'il se trouvait dans l'île de Patmos. Il est constitué de sept lettres adressées à sept églises. Comme vous pouvez le constater dans les extraits ci-dessous, le nombre sept est très présent. " Jean aux sept églises qui sont en Asie : La Grâce et la paix soient avec vous, par celui qui est, qui était et qui doit venir et par les sept esprits qui sont devant son trône " " Il avait en sa main droite sept étoiles... " " Voici le mystère des sept étoiles que vous avez vues dans ma main droite et des sept chandeliers d'or. Les sept étoiles sont les sept anges des sept églises et les sept chandeliers sont les sept églises ". " Il sortait du trône des éclairs, des tonnerres et des voix, et il y avait devant le trône sept lampes allumées, qui sont les sept esprits de Dieu... "" Je vis ensuite dans la main droite de celui qui était assis sur le trône, un livre écrit et dehors et scellé de sept sceaux... " " Je vis... un agneau comme égorgé, qui était debout et qui avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre ". " Lorsque l’agneau eut ouvert le septième sceau, il se fit un silence dans le ciel... et je vis sept anges qui sont devant la face de Dieu, et on leur donna sept trompettes. "" Un autre prodige parut ensuite dans le ciel : un grand dragon roux, qui avait sept têtes et dix cornes et sept diadèmes sur ses sept têtes ". " Et les sept anges qui portaient les sept plaies sortirent du Temple... " On trouve le nombre 7 dans toutes les traditions religieuses c'est un symbole universellement connu, qui évoque la spiritualité et la connaissance du sacré. Dans l'Egypte ancienne, la théogonie se composait de 7 génies et la ville de Thèbes était fermée par sept portes. Ce nombre était celui de la vie éternelle. L'Egypte possède encore de nos jours, la dernière des " 7 merveilles du Monde ", la Pyramide de Chéops.L'Islam n'échappe pas au nombre sept : La mosquée de la Mecque, haut lieu du pèlerinage musulman, comprend sept minarets et le pèlerin doit effectuer sept fois le tour de la Ka'aba, sanctuaire situé au centre du périmètre et qui renferme la pierre noire. Le Prophète Mahomet, comme d'autres mystiques, a vécu une " ascension au ciel " pendant son sommeil. Il parcourt ainsi sept ciels et dans le septième et dernier, il rencontre Abraham qui le conduit par la main jusqu'au paradis (peut-être l'expression " atteindre le septième ciel " existe 124 000 prophètes : 1 + 2 +4 = 7. La sourate qui ouvre le Coran et qui est récitée à chaque instant de la vie d'un musulman, s'appelle la Fatiha et comporte sept versets. La profession de foi musulmane se compose de sept mots en arabe " Il n'y a de Dieu que Dieu et Mahomet est son prophète ". On considère qu'il manque sept lettres dans l'alphabet arabe et " qu'elles ont tombées sous la table " dit un texte traditionnel. Au Maroc, lors des mariages on fait un certain nombre de rituels traditionnels. L'un d'eux consiste à envoyer sept seaux d'eau sur la future mariée, chacun par une femme différente. Cette cérémonie se passe au hammam deux jours avant le mariage et a pour objet d'éviter que la jeune épouse ne se dispute avec son mari. Pendant les sept jours qui suivent le mariage, la jeune femme ne porte pas de ceinture afin de favoriser, symboliquement, la fécondation et l'accueil d'un futur enfant. Chez les Mayas, le septième jour est important car il est le centre de la semaine de 13 jours, telle qu'elle était comptée à cette époque. En Afrique le nombre sept est présent, il symbolise là également, une certaine unicité et la perfection spirituelle de l'humain. C'est le cas chez les Dogons qui considèrent que ce nombre évoque la fécondation intellectuelle : le verbe analogue au sperme et l'oreille au vagin. Chez les Bambaras, le dieu Faro habite le septième ciel avec l'eau fécondante, qu'il envoie sur terre sous forme de pluie. Dans ce ciel, Dieu est en compagnie du soleil qui vient y mourir chaque soir. La terre et les cieux comportent sept étages. Le célèbre moine russe Raspoutine avait, au moment de sa mort, écrit une prédiction destinée au Tsar Nicolas II, lui disant de se méfier du sept et lui annonçant la mort de toute la famille royale. Or le Tsar a abdiqué le 17 mars 1917 et fut assassiné avec " les siens le 17 juillet (septième mois) 1918 : 17 + 7 + 1918 = 34 =7. Le 7 est un nombre magique pour les alchimistes qui doivent passer par sept étapes et transmuter sept métaux pour obtenir " la pierre philosophale " ou " l'or alchimique ". Chez les bouddhistes on considère que Bouddha a eu 547 vies avant de trouver l'illumination : 5 + 4 + 7 = 16 =7. Les adeptes de cette philosophie évoquent les " 7 vallées " : 1) la vallée du savoir " on doit passer par l'étude avant de s'en libérer " 2) la vallée du repentir " la culpabilité de la vie et des vies antérieures " 3) la vallée des obstacles " il faut déterminer son chemin entre répression et laisser-faire " 4) la vallée des tribulations " découvrir la racine de l'ego " 5) la vallée du tonnerre " destruction totale de l'être " 6) la vallée abyssale " lâcher-prise total " 7) la vallée de la célébration " Symbole de la résurrection ". Dans la philosophie bouddhiste on dit que l'être humain se compose d'un corps physique et de six corps subtils, ceux-ci invisibles à l'oeil normal (les deux premiers corps subtils composent ce qu'on appelle l'aura) . Ce sont eux qui donnent la vie et l'énergie au corps matériel par l’intermédiaire de sept points appelés chakras. Les chakras sont en quelque sorte les " portes " qui permettent les échanges entre les différents niveaux énergétiques de l'être. Pour les Tibétains, l'enfer se compose de sept degrés. Le Bardo ou état intermédiaire entre la vie et la mort, dure 49 (7 x 7) jours pendant lesquels un maître pratique des rituels pour que l'âme gagne facilement son " ciel ". Les Japonais pensent que l'âme des morts reste 49 jours sur le toit de leur maison. En Chine, le septième jour du septième mois, on célèbre une des plus grandes fêtes annuelles, en particulier pour les femmes et les jeunes filles. Elément Yang, mais associé aux femmes (Yin) , c'est lui qui indique le développement de la femme : à sept mois la petite fille fait ses dents de lait, qu'elle perd à sept ans. La menstruation apparaît à deux fois sept ans et la ménopause à sept fois sept ans. Dans le culte des morts, ce nombre est présent, notamment dans la formule " on fait les sept " évoquant la période de sept jours qui permet à l'âme de s'échapper, le septième jour on pratique les rituels bouddhistes. " Quarante-neuf jours plus tard, les offrandes sont terminées... le mort est passé dans l'autre monde ". Lorsqu'on pratique la divination du Yi-King on peut utiliser des petites baguettes d'achillée : il en faut 49 (7 x 7). Le nombre 7 est présent dans les rites chrétiens. Par exemple, entre Pâques et la Pentecôte il y a 7 fois 7 jours soit 49 jours (4 + 9) = 13 = 4, le renouvellement, la renaissance. Chez les catholiques on connaît les sept péchés capitaux, les sept vertus, les sept sacrements et les sept branches de l'arbre de Jessé qui précise la généalogie mystique de Jésus-Christ. Représentation que l'on peut voir dans un vitrail de Chartres, au-dessus du portail occidental. Le temple de Jérusalem abritait un chandelier à sept branches que l'on trouve encore aujourd'hui dans la tradition hébraïque. Pour Saint-Augustin, le sept est le nombre de la perfection et de la plénitude. *Il est la représentation idéale du chrétien qui doit posséder : les trois vertus théologales (foi - espérance - charité) et les quatre vertus cardinales (prudence, tempérance, justice et force). La semaine est divisée en sept jours, chacun correspondant à une planète astrologique : le dimanche, le Soleil ; le lundi, la Lune ; le mardi, Mars ; le mercredi, Mercure ; le jeudi, Jupiter ; le vendredi, Vénus et le samedi la planète Saturne. Ce sont les sept planètes utilisées par les anciens. Actuellement, l'astrologue interprète les aspects de dix planètes : les sept ci-dessus plus Neptune, Uranus et Pluton, la dernière ayant été découverte, au début de ce siècle. La musique se compose de sept notes de base et l'arc en ciel, s'irise de sept couleurs. Dans le ciel nocturne on peut admirer la Grande ourse qui se compose de sept étoiles. Dans les contes, ce nombre est présent, notamment dans Blanche-Neige et les sept nains. Chacun d'eux symbolisant un sentiment, un état, une qualité ou un défaut dont il porte le nom, l'ensemble représentant l'homme dans sa complexité. Les cellules de l'homme se régénèrent tous les sept ans et la vie de l'être humain se divise en cycles de même durée. Ne dit-on pas que l'enfant atteint l'âge de raison à 7 ans. Dans certaines traditions, c'est à cet âge que le garçon est circoncis ou qu'il doit subir une initiation pour entrer dans le monde des adultes. Le nombre 7 et les éléments. La représentation graphique du 7 est le carré (4) surmonté du triangle (3) . On peut également tracer une étoile à 7 branches, comme celle que l'on peut voir en Egypte sur la tête de la divinité Sechat responsable de l'écriture des hiéroglyphes. Le cycle lunaire est de quatre périodes de sept jours, ce qui fait un total de 28 jours (2 + 8 = 10) = 1 et l'on repart sur un nouveau cycle. On trouve également ce nombre en additionnant les sept premiers nombres 1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 = 28. Le nombre 7 et l'astrologie. Le 7e signe astrologique est la Balance. La 7e maison concerne le monde des complémentaires (et des opposés), l'union, le mariage et tous les accords professionnels ou non, les ennemis et les procès. Le nombre 7 correspond au signe du Verseau et à la planète Uranus. Le signe du Versea u symbolise une existence souvent originale, parfois éloignée du réel. Le " Verseau " est un indépendant farouche qui aime l'aventure et la découverte de nouveaux lieux ou de nouvelles idées. C'est un esprit d’avant-garde, anticipateur voire, révolutionnaire. Parfois instable, il parcourt son existence passant d'un " coup de chance " à une " tuile ". Désintéressé matériellement, le " Verseau " préfère être " quelque chose ", plutôt que " quelqu'un " ! Uranus : cette planète est l'archétype de ce qui dénude, dépouille... de ce qui réduit à l'essentiel, ramenant tout à l'unité en passant par les limites extrêmes. Elle pousse le sujet qui a cette planète en dominante, vers la technique de pointe, le modernisme, les moyens de transport les plus sophistiqués. Les idées nouvelles favorisent l'évolution et l'expansion matérielle dans une vie où les événements inattendus, positifs ou négatifs, sont fréquents. Le nombre 7 et le tarot. Les lames marquées par ce nombre sont : le chariot et la Maison-Dieu. Lame VII, le chariot : le personnage qui figure sur cette lame est installé sous un dais et il semble conduire deux chevaux, qui n'ont pas l'air de vouloir galoper dans le même sens. Cette lame parle de maîtrise et de triomphe sur les événements. Il faut savoir choisir sa voie et la suivre avec enthousiasme. Elle encourage au succès et donne du talent à celui qui en est muni. Il est bon d'agir sans impulsivité, mais avec sagesse. Lame XVI, la Maison-Dieu : cette lame marque bien la dualité de l'homme, celle-ci l'ayant conduit à sa chute. Avec cette carte il est bon de laisser éclater les choses et d'accepter de laisser partir ce qui n'est pas bon dans la vie. Accepter, également, le changement de structure et ne pas s'attacher au monde matériel. Le 16 est un 7, ayant une puissance très supérieure, il oblige au sacrifice. C'est l'être qui reçoit la grâce divine s'il en est digne. Le nombre 7 des élèves. Comme pour chacun des nombres voici les images perçues par les élèves sur le nombre 7 : Harmonie * ours polaire* arc de triomphe * jonathan livingston le goëland * le christ * une cathédrale * la foudre * l'âme qui s'élève (à la mort) * explosion * les 7 merveilles du monde * réflexion * solitude * le sacré * la foi * ésotérisme * la couleur violet * les moaï (statues de île de pâque) * la lumière * l'âme * la connaissance * les astres * la mer * carnac (et Karnak) * le svastika * psychisme * mystère * secret * la musique des sphères * méditation * les sirènes (enchanteresses) * l'intuition * l'ascétisme * l'épée * la victoire * la perfection * la purification * un île * un cosmonaute * les pyramides d’Egypte * voyage astral * l'ermite du désert * le moine et le monastère *shamballah * un plat de riz * la Numérologie * un yogi * le repos et le sommeil. Le nombre 7 dans la symbolique numérologique. Sous la vibration du 7, l'homme s'enrichit spirituellement et médite sur la vie. Il se remet en questions en s'intériorisant. Le 7 est maîtrise de l'esprit sur la matière. Correspondances entre le 7 et la santé : ce nombre exerce une influence sur les glandes et le métabolisme général. Il concerne la circulation sanguine, le manque de vitamines et de minéraux et génère souvent insomnie et dépression. Le nombre 7 dans sa représentation graphique. Graphisme du nombre 7 : symbole peu impliqué dans le matériel (tige sur laquelle il s'appuie) il est essentiellement récepteur des énergies spirituelles et intellectuelles par la ligne horizontale qui le surmonte. Il est léger comme une danseuse sur une pointe. Il ne fait pas vraiment partie de la " terre ". Les trois lettres de valeur 7 sont : le G, le P et le Y. G - Sa structure ressemble à un carré dont les angles seraient arrondis, adoucis. Elle est plutôt refermée sur elle-même, mais s'entrouvre un peu sur les autres, dans sa partie supérieure, comme pour mieux les analyser et ne rien laisser paraître de sa propre personnalité. Ce n'est pas une figure stable. P - C'est une structure qui favorise le cérébral et le spirituel. L'énergie est entièrement située sur le haut, mais elle est enfermée sur elle-même ne favorise pas la communication avec autrui. Sa " colonne vertébrale " va jusqu'au sol, tel le nombre 7, ses bases matérielles (la terre) ne sont pas très stables. Y - C'est le plus inspiré des " 7 ", son ouverture triangulaire vers le haut en fait un récepteur privilégié des énergies spirituelles, intellectuelles et célestes. Malgré son pied unique, il semble puissant et bien équilibré sur le sol. Il fait penser à un homme ayant les bras levés, tel le prêtre à l'autel, durant la messe. Le nombre 7 et la roue de référence. Aucun nombre dans l'espace des 7 : le sujet a en toutes les possibilités de ce nombre, pour les avoir acquises dans ses vies précédentes. Ce " manque " apparent va lui permettre de se remettre fréquemment en question. Il a de nombreuses interrogations sur sa vie. Il a plus de chance que tout autre de faire une évolution spirituelle ; en excès, il peut atteindre à un certain niveau de mysticisme. Nombre 7 dans l'espace des 1 : cette configuration donne un sujet fortement tourné vers lui-même. Il n'existe qu'en présence de lui-même. Il se connaît bien et sait apprécier ses propres limites. Il a besoin de toujours apprendre, c'est le sujet idéal pour la formation continue. Il a des certitudes et reconnaît difficilement ses erreurs. Nombre 7 dans l'espace des 2 (très rare) : il y a désaccord entre ces deux nombres. L'un pousse à l'individualisation et l'autre à la vie de couple. Mais cette configuration donne une grande intuition, voire la médiumnité. Nombre 7 dans l'espace des 3 (rare) : favorise la recherche intellectuelle ou spirituelle. Donne un sujet attiré par les amitiés plus que par l'amour. Amie l'aventure et les rencontres brèves, qui ne l'impliquent pas complètement et qui ne mettent pas en péril son indépendance. Il a certainement des dons d'écriture. Nombre 7 dans l'espace des 4 (très rare) : il y a opposition entre ces deux nombres, l'un favorise la vie matérielle et la recherche de la réussite, l'autre, met en lumière la recherche intellectuelle et le désintéressement. Peuvent être conciliés, si le sujet fait un travail qui lui permet de conserver sa farouche indépendance et qu'il n'a pas de préoccupations matérielles : un chercheur scientifique, par exemple. Nombre 7 dans l'espace des 5 : cette configuration donne un sujet qui aime voyager et découvrir des terres vierges et des horizons nouveaux. Indépendant, il se satisfait de quelques aventures amicales et glanées au gré de ses déplacements. Sa libido est fortement teintée de fantasmes, le cérébral ayant, là aussi, une grande importance pour lui. Son intelligence est rapide et lucide, il a une imagination débordante. Nombre 7 dans l'espace des 6 (très rare) : il y a peu de rapports entre ces deux nombres. Le 6 est tourné vers la famille et les responsabilités, alors que le 7 est indépendant. Peuvent se concilier si le sujet exerce des responsabilités dans un domaine scientifique, intellectuel ou spirituel. Nombre 7 dans l'espace des 7 (très rare) : c'est une situation très particulière qui donne un sujet vivant intensément dans son monde et ayant peu de contacts avec autrui. Toute pensée, toute action passe par le filtre cérébral. Tout est pesé, mesuré. Il n'y a aucune spontanéité dans les réactions. Nombre 7 dans l'espace des 8 (très rare) : le sujet a un sens aigu de l'analyse et des affaires. Il sait utiliser l'argent pour en obtenir de plus en plus. Sa perspicacité lui vaut d'être souvent, choisi comme conseiller, dans quelque domaine que ce soit en dehors du domaine sentimental. Nombre 7 dans l'espace des 9 (très rare) : le sujet qui a cette configuration extrêmement rare, a toutes les qualités pour aider les autres et plus particulièrement dans le domaine médical. Il est généreux, humain mais aussi très lucide, perspicace et doté d'une très grande intuition. C'est une bonne recrue pour la vie sociale à tous les niveaux. Le nombre 8 dans les traditions. Contrairement aux nombres précédents, le huit est peu présent dans la Bible. La création de Dieu s'est terminée probablement le septième jour, par celle de l'homme et de la femme. Albert Soued, qui a compté les apparitions des différents nombres dans le texte sacré, précise que le " 8 " n'apparaît que 198 fois en unité et 38 fois en dizaines. Dans les Chroniques II, chapitre 29, verset 16 et 17, le nombre représente la purification, la renaissance : " Les prêtres entrèrent aussi dans le temple du Seigneur pour le sanctifier, et ils ôtèrent tout ce qu'ils trouvèrent d'impur au-dedans, et le portèrent dans le vestibule de la maison du Seigneur, où les Lévites le prirent pour le jeter dans le torrent de Cédron. Ils commencèrent le premier jour du premier mois à tout nettoyer, et le huitième jour du même mois, ils entrèrent dans le portique du Seigneur. Ils employèrent encore huit jours à purifier le temple, et le seizième ( 2 x 18 ) du même mois, ils achevèrent ce qu'ils avaient commencé ". En Egypte ancienne, la divinité Thot, à tête d'Ibis, maître des sages et des savants, celui qui veille sur les rituels, les lois et les hiéroglyphes dit : " Je suis le 1 qui se transforme en 2 ; je suis le 2 qui se transforme en 4 et je suis le 4 qui se transforme en 8, je suis UN après cela. " Hermopolis, grande ville de l'Egypte pharaonique, comportait un centre de théologie. Les spécialistes de la religion pensaient qu'un groupe de huit divinités (4 couples) existaient avant toute création et qu'elles symbolisaient les éléments du chaos primordial : l'aspect liquide était représenté par Noun et Nounet ; l'infini, par Héhou et Héhet ; Kékou et Kéket symbolisait l'obscurité et Niaou et Niat (appelé aussi Amon et Amonet), l'insaisissable. Les hommes étaient représentés avec des têtes de serpent et les femmes avec une tête de grenouille. Ayant accompli leur tâche (la création du monde), ils allèrent mourir à Medinet-Habu, prés de Thèbes. La divinité Amon de Karnak, venait leur faire une offrande tous les dix jours (10 = renaissance). Pour les hindouistes, le nombre huit évoque deux divinités : Vishnou qui possède huit bras, correspondant aux huit gardiens de l'espace et Shiva qui se présente sous huit formes différentes. Dans cette tradition on considère qu'il existe 8 planètes, disposées autour du soleil. Chez les Shintoïstes, le huit est un nombre sacré qui représente le multiple et les grandes quantités. Rappelons que le symbole de l'infini est dessiné comme un huit à l'horizontal. Pour atteindre la révélation il faut parcourir les huit sentiers du Tao et les huit chemins de la voie bouddhique. Les Japonais ont édifié en 1932, un centre destiné à l'éducation spirituelle. Son plan est octogonal et il renferme huit statues de " maîtres ", notamment Confucius, Socrate, Jésus... Le lotus, symbole de pureté dans de nombreuses traditions, a huit pétales. Les anciens Egyptiens disaient que : " le lotus bleu (qui pousse sur le Nil) offre une senteur divine ". Chez les Chinois, où il représente les organes reproducteurs des deux sexes (la fleur est associée à la vulve et la tige au pénis) on dit, pour qualifier une courtisane, qu'elle a le " lotus d'or ". En plus de l'idée de pureté, les Chinois y ajoutent, la fermeté par la tige, la prospérité par la luxuriance de la plante, la postérité nombreuse, due au grand nombre de graines, l'harmonie conjugale pour ces deux fleurs qui poussent sur la même tige. Enfin, elle représente le passé, le présent, le futur puisque les trois étapes matérialisées par les boutons, les fleurs épanouies et les graines qui existent tous en même temps sur la plante. Un lotus émerge du nombril de Vishnou, divinité qui a huit bras. Sakyamouni, divinité bouddhique, est assis sur un trône en forme de lotus ouvert, il est appelé " le joyau dans le lotus ". La tige de la plante symbolise l'axe du monde et l’axe vertébral énergétique qui traverse l'homme de bas en haut en animant les centres appelés chakra. Chaque chakra est dessiné sous la forme d'un lotus ayant un nombre de pétales différent suivant sa situation. L e Yi-king des Chinois se compose de 8 x 8 hexagrammes . Chez les Dogons en Afrique, le huit est le nombre de la création, car il est issu de 4 x 2. Pour ce peuple, le double est " juste " et " pur ". Ils croient à l'existence de huit divinités créatrices et huit familles humaines, nées de huit ancêtres primordiaux, bisexués, mais quatre ont une prédominance mâle, les quatre autres une prédominance femelle. Curieusement, le mythe Inca mentionne que cette nation est issue de huit ancêtres originaux dont quatre frères et quatre soeurs. Les baptistères placés dans les églises pendant la période du Moyen-âge et notamment ceux que l'on peut voir de nos jours dans les églises romanes, sont tous octogonaux. Le Huit c'est la renaissance et l'énergie suprême. Il est important que le futur " initié " reçoive l'énergie divine, tout en se purifiant grâce au symbole de l'eau et du sel. Saint-Augustin considère qu'au-delà du 7e jour, vient le 8e qui marque l'apparition des Justes et la condamnation des impies. Saint-François d'Assise parle des 8 béatitudes et des 8 voeux de sa prière. Le nombre 8 et les éléments . La représentation du nombre 8 peut se faire de deux manières : en traçant le signe de l'infini, oméga, qui est un huit horizontal ou en traçant une étoile à 8 branches en utilisant deux carrés (deux fois le 4) imbriqués. L'octogone est une forme géométrique qui a huit cotés, elle n'est plus un carré et n'est pas tout à fait un cercle, elle est entre les deux. Si on additionne les huit premiers chiffres, on obtient le nombre 9, qui marque le dernier obstacle à franchir avant la révélation. Lorsqu'on arrive au nombre huit, on a tout appris, il ne reste plus qu'à découvrir la sagesse qui apparaîtra avec le nombre 9. Alors que le 7 symbolise la spiritualité, si on ajoute 1 (le renouveau) à ce 7 on obtient 8 : la régénération, l'abondance matérielle. Le nombre 8 et l'astrologie. Le 8e signe de l'astrologie est le Scorpion. La 8e maison concerne le monde de la " renaissance ", de la sexualité, de l'argent du conjoint et des héritages, des crises et de la destruction. Le nombre 7 correspond au signe du Scorpion et aux planètes Mars et Pluton. Le signe du Scorpion symbolise la désagrégation qui permet la reconstruction. La personnalité placée sous ce signe est animée d'un feu intérieur intense qui exprime une angoisse de vivre et une soif de " plus-être " plus que de " bien-être ". C'est le ciel et l'enfer dans une dualité devenue unitaire. Son attirance pour la sexualité peut être transmutée en capacité de créer, de produire et de réaliser. Venant de deux natures opposées, l'ambivalence du Scorpion peut lui donner la qualité et le défaut correspondant, par exemple, à la fois ordonné et désordonné, d'esprit bourgeois et d'opinions révolutionnaires, etc... tout dépend de ce qui est concerné. La planète Mars symbolise la puissance et l'agressivité. D'ailleurs la divinité Mars est celle des guerriers. Cette agressivité est plus ou moins exprimée, selon son intégration au Moi. Elle est, pour certains, cette énergie virile qui impose et se dépense en vue de la conquête, dans n'importe quel domaine. Mais elle peut être aussi une impulsivité destructrice, génératrice de brutalité et de violence. Elle permet les réussites positives conquises grâce à l'effort. La planète Pluton symbolise les profondeurs des ténèbres intérieures, les couches les plus archaïques de la psyché. Cette planète dispense le pire et le meilleur. Elle ouvre les portes de l'invisible, permet l'accès aux richesses cachées, l'accomplissement de la spiritualité la plus haute et les révélations supérieures. Mais elle représente dans certains cas, les forces du mal, l'angoisse, le sadisme, le néant et toutes les formes d'agressivité destructrices. Le nombre 8 et le tarot. Les lames marquées par ce nombre sont : la Justice et l'Etoile. Lame VIII, la Justice : le personnage qui figure sur la carte est une femme, bien installée sur un trône et portant dans ses mains, le glaive et la balance les deux symboles de la justice. Elle demande de regarder les choses en face et d'agir avec clarté et exactitude. Cette lame favorise l'organisation, la rigueur et les accords avec l'administration et les instances officielles. Comme son nom l'indique, elle est juste et équitable et son intégrité est à toute épreuve. Lame XVII, l'Etoile : c'est une carte qui symbolise la protection et le bon choix dans les orientations. La femme représentée, entourée d'étoiles et vidant l'eau de deux pots, est pleine de douceur. Elle symbolise la réceptivité, l'harmonie et le grâce. Cette carte indique que le moment est bien choisi pour l'action, quelle qu'elle soit. Le nombre " 8 " de mes élèves. Comme pour chacun des nombres voici les images perçues par les élèves sur le nombre 8. Chaleur * le temps qui passe * tourbillon * vitesse * liberté * éternel recommencement * harmonie * les louis d'or * sable brûlant * palais des mille et une nuits * pouvoir * ambition * magnétisme * comète * fusée * le rouge * lion * champagne * justice divine * autorité * balance * égalité * chirurgie * obligation de se centrer * domination * abondance * récolte * dépassement * les dollars * la bourse * bloc opératoire * les éclairs (de l'orage) * Hiroshima * les misérables * spirale * feu * force * les USA * enthousiasme. Le nombre 8 dans sa symbolique numérologique . Sous la vibration du 8, l'homme récolte ce qu'il a semé. Il assume un pouvoir et a de l'énergie. Il a un sens aigu de la justice et de la vérité. C'est le nombre du karma. Correspondances symboliques entre le 8 et la santé : ce nombre exerce une influence sur les problèmes digestifs, l'obésité et les problèmes musculaires (liés au sport). Ce nombre apporte souvent la fièvre, les petites blessures et les opérations chirurgicales. Le nombre 8 dans sa représentation graphique. Le graphisme du nombre 8, est tout en rondeur et en douceur. Pourtant il exerce une grande puissance qu'il tire de son énergie intérieure bien enfermée dans ses deux cercles. Il fait penser à une main de fer dans un gant de velours. Les trois lettres de valeur " 8 " sont : H, Q, Z. H - C'est le plus puissant et le plus structuré des " 8 ". Solidement charpenté, bien posé sur le sol et parfaitement en équilibre, il représente l'énergie qui s'appuie sur ses ouvertures supérieures et inférieures : l'intuition et les forces terrestres. Mais il n'est pas très " diplomate ", il aborde les êtres et les événements du front, sans " arrondir les angles ", sûr de lui et de ses capacités. Q - C'est une influence, apparemment, beaucoup plus douce. C'est un " 8 " qui recherche le bonheur et l'harmonie dans l'expansion et les forces inférieures. Bien ancré dans le sol, il traverse la vie avec rapidité, imprudence et ambition. Son énergie intérieure étant bien à l'abri derrière une façade protectrice. Z - C'est également, à l'instar du H, une lettre parfaitement structurée, solide et bien posée sur le sol. Mais ses ouvertures sont différentes. Elee est à la fois ouverte sur le passé et sur l'avenir. Le premier apportant l'expérience qui aide à vivre le second. Il y a une grande puissance dans cette lettre, mais aussi une tendance aux excès de toutes sortes. Le nombre 8 et la roue de référence. Toutes les situations décrites ci-dessous sont rares, voire exceptionnelles. Nous ne les rencontrons pratiquement jamais avec les noms français ; mais elles peuvent être utiles pour des noms étrangers. Aucun nombre dans l'espace des 8 : le sujet a en toui toutes les possibilités de ce nombre, pour les avoir acquises dans ses vies précédentes. Ce " manque " va l'obliger à rester au centre des choses, chaque excès étant immédiatement sanctionné. Nombre 8 dans l'espace des 1 : cette configuration donne un sujet attiré par les richesses et partout ce que peut procurer l'argent. Il a de l'ambition et peut trouver un grand plaisir à exercer son pouvoir sur les autres. Il se complaît dans les situations de " chef " ayant des responsabilités. Nombre 8 dans l'espace des 2 : le sujet est attiré par les associations et les unions qui apportent de grandes possibilités financières. Il exerce son pouvoir sur ceux qui l'entourent et particulièrement sur les femmes si le sujet est un homme. Nombre 8 dans l'espace des 3 : cette configuration donne un sujet qui a le goût du beau et du " cher ". Il gagne de l'argent pour le dépenser allègrement dans ses loisirs. Il a une personnalité équilibrée, mais il est peu fidèle dans ses relations. Nombre 8 dans l'espace des 4 : le sujet a un sens aigu des affaires et de l'organisation. Sa vie est essentiellement tournée vers le travail où il trouve de grandes satisfactions. Son énergie est telle, qu'il abat deux fois plus de tâches que la moyenne des gens. Nombre 8 dans l'espace des 5 : cette configuration donne un sujet fortement attiré par les exploits sportifs mais aussi sexuels. Son énergie est très importante et il a parfois de la difficulté à la maîtriser, pouvant devenir violent. Il ne tient pas en place, mais a un don pour les affaires. C'est la plus forte énergie que l'on puisse rencontrer dans un thème numérologique. Nombre 8 dans l'espace des responsabilités. Son ambition peut le mener à des postes très élevés et l'argent qu'il gagne est son moteur d'action. La politique ou les affaires de très haut niveau peuvent l'attirer. Il est intègre et il a un sens de la justice très aigu, ces qualités le font bénéficier du respect des autres. Nombre 8 dans l'espace des 7 : bien que ces deux nombres ne soient pas en accord, cette configuration donne des qualités qui permettent à celui qui en est doté, de réussir dans la vie. Les professions liées au domaine médical ou au monde de la justice peuvent attirer le sujet. Il est intuitif et utilise positivement cette possibilité. Nombre 8 dans l'espace des 8 : configuration quasiment impossible à rencontrer. Toutefois, le sujet qui serait doté de cet aspect, serait un être plein d'énergie, difficilement maîtrisable. Capable de violence et d'excès en tous domaines. Une orientation positive est possible si le sujet peut pratiquer le magnétisme curatif, par exemple. Nombre 8 dans l'espace des 9 : le sujet qui a cet aspect dans son thème est attiré avant tout par l'étranger et par le travail qu'il peut y faire. Sa réussite passe essentiellement par une vie ailleurs que dans son pays d'origine. Le nombre 9 dans les traditions. A l'égal du nombre 7 on trouve le nombre 9 dans toutes les traditions. Il est le nombre ultime, le dernier, celui qui représente la " mort symbolique " qui permet la renaissance. Dans la Bible on découvre qu'Abraham se croit trop vieux pour avoir un fils avec sa femme Sara : " Abraham entrant déjà dans sa quatre-vingt-dix neuvième année, le Seigneur lui apparut... Abraham se prosterna le visage contre terre, et il rit en disant au fond de son coeur : un homme de cent ans aurait-il donc bien un fils ? Et Sara enfanterait-elle à quatre-vingt-dix ans ? Sara votre femme vous enfantera un fils que vous nommerez Isaac... Abraham avait quatre-vingt-dix-neuf ans lorsqu'il se circoncit lui-même... " Chez les Chinois le nombre 9 est considéré comme l'un des plus puissants. D'ailleurs le 9e jour du 9e mois (Jiu qui signifie longtemps) on célébrait la fête du double Yang. Les participants étaient des hommes et ils devaient escalader des montagnes en buvant du vin dans des fleurs de chrysanthèmes, symbole de longue vie. L'ancien " Livre des Rites " parle des neuf célébrations de la vie humaine : " l'initiation de l'homme, le mariage, les audiences, les légations, l'enterrement, les offrandes, l'hospitalité, les beuveries sacrées, les usages en vigueur dans l'armée ". Dans l'encyclopédie " Les printemps et automnes de Lu-wei " on précise que : " le ciel a neuf champs, la terre a neuf régions, le pays a neuf montagnes, les montagnes ont neuf cols, dans les mers il y a neuf îles ". L'empereur chinois gravissait neuf degrés pour accéder à son trône et il était séparé du monde extérieur par neuf portes. Les chinois ont imaginé un " centre " symbolique appelé Kien-Mou et qui comporte un arbre ayant neuf racines plongeant aux neuf sources ; cet arbre a neuf branches allant vers les neuf cieux. Les bouddhistes pensent que les nues se composent de 9 cieux et Houai-nan tse dit que le ciel est divisé en 9 plaines et 9999 coins. Le chakkra coronal comporte 144 000 diamants (1 + 4 + 4 = 9) , c'est le plus élevé des centres d'énergie de l'homme. Pour les Tibétains, il existe 108 (1 + 8 = 0) endroits sanctifiés dans le monde où vivent des divinités, des anges ou des divas. Le Tao-te-King compte 81 chapitres. La tradition indienne hindouiste parle des neuf incarnations successives de Vishnu, qui se sacrifie ainsi pour sauver l'humanité. Cela ne vous rappelle-t-il pas un autre sacrifice ? Celui de Jésus qui vit le ciel s'assombrir et entrer dans les ténèbres entre la sixième et la neuvième heure de la crucifixion. Les Aztèques croyaient que le monde était fait de 9 cieux et 9 mondes souterrains, que le voyage de l'âme se parcourait en neuf étapes. Nombre que l'on retrouve dans la pyramide de Chichen Itza divisée en neuf terrasses auxquelles on accède par quatre (4, le nombre du temple et de la création) escaliers. Le calendrier civil était divisé en 18 mois (2 fois le 9). Dans certaines mythologies chamaniques de la région de la Volga, on classe les divinités par groupes de neuf ou l'on offre neuf pains et neuf coupes d'hydromel au Dieu du ciel. On trouve le nombre 9 chez les anciens Egyptiens dans " l'Enéade héliopolitaine ". Ce texte symbolique raconte la création du monde : - Vient tout d'abord Atoum (1) , qui crée le monde dans un souffle (le fameux big-bang ?), - Apparaissent ensuite ses descendants, Chou, divinité de l'air et Tefnout, divinité de l'eau (2) , - Atoum se sert de Chou (l'air) pour séparer le second couple divin : Geb, la terre et Nout, le ciel (2), - Geb et Nout ont quatre enfants : Osiris, Isis, Seth et Nephtys (1 + 2 + 2 = 4 = 9). Cet enseignement était dispensé à Héliopolis, la capitale spirituelle et intellectuelle de l'ancienne Egypte. Les postulants à l'initiation " apprenaient la métaphysique de l'oeuvre cosmique, c'est-à-dire toutes les bases sur lesquelles le monde sensible va s'établir en devenant accessible à l'intelligence humaine ". Chacun des douze mois (composés de trente jours) de l'année étaient divisés en trois décades et tout sage ou médecin devait connaître la signification des 36 (3 + 6 = 9) décans annuels. Dans la langue hiéroglyphique, le nombre neuf s'appelait " montagne du soleil ". Lorsque Seth trahit son frère Osiris et lui tend un piège pour le tuer, il choisit comme décor, la salle d'un banquet qui renferme 72 convives (7 + 2 = 9). Dans la tradition musulmane on dit que descendre neuf marches sans chuter signifie que l'on a dompté ses 9 sens. L'homme est doté de 9 orifices dont 7 pour recevoir la vie et 2 pour l'éliminer. Dans le Coran, on trouve les quatre-vingt-dix-neuf noms de Dieu, ils correspondent aux 33 grains du chapelet musulman, que l'on égrène trois fois en prononçant pour chacun " Allah akbar " (Dieu est grand) . Le neuvième mois de l'Hégire (l'année musulmane) est le mois de Ramadan, celui pendant lequel le croyant doit jeûner du lever au coucher du soleil. Dans la mythologie grecque on trouve souvent le nombre neuf et notamment lorsque Démeter, fille de Cronos et de Rhéa, déesse de la terre cultivée, parcourt le monde pendant neuf jours à la recherche de sa fille Perséphone. Léto, mère des jumeaux Apollon et Artémis souffre pendant neuf jours et neuf nuits les douleurs de l'enfantement. Mais aussi il concerne les muses, ces neuf soeurs filles de Zeus et de Mnémosyne. Elles représentent la somme des connaissances humaines : Clio qui préside à l'histoire, Calliope, l'éloquence et la poésie, Melpomène, qui symbolise la tragédie, Thalie, divinité de la comédie, Euterpe qui parle de musique, Terpsichore, maîtresse de la danse, Erato, qui exprime sa douleur grâce à l'élégie, Polymnie qui explique l'astronomie. Dans plusieurs religions on pratique les prières de neuvaine, c'est le cas chez les catholiques, mais cela se pratiquait dans l'ancien temps notamment chez les mazdéens. La magie rituelle, les contes d'enfants notamment, utilisent le nombre neuf, souvent dans la combinaison 3 fois 3. Pour les Francs-maçons, le neuf est le nombre de l'immortalité humaine, car neuf maîtres retrouvèrent le corps et le tombeau de maître Hiram. Le nombre 9 et les éléments. La représentation graphique du 9 est un grand triangle, formé lui-même de trois petits triangles. L'homme est marqué dans son essence même par ce nombre : Il naît en neuf mois (bien qu'il soit complètement formé dans le ventre de la mère en 7 mois). Sa vie est programmée selon des cycles de neuf années, au bout desquelles il meurt symboliquement pour renaître meilleur. Le nombre 9 et l'astrologie. Le neuvième signe du zodiaque est le Sagittaire. La 9e maison astrologique concerne le monde du lointain, l'étranger, mais aussi les acquisitions supérieures de l'esprit et de l'âme, spiritualité et intelligence. Les signes en concordance avec le nombre 9 sont le Sagittaire et les Poissons et la planète Neptune. Le signe du Sagittaire. Il existe deux sortes de sujets nés sous l'influence de ce signe. Les premiers sont attirés par un conformisme de bon aloi, les bonnes manières et partisans de l'ordre et de la légalité. Ils sont plutôt introvertis, toujours à la recherche de leur moi profond et en quête de valeurs sociales, intellectuelles ou spirituelles. Les seconds, tendent vers une indépendance farouche. Leur instinct les pousse vers l'aventure, le refus du quotidien et des habitudes, parfois vers la révolte. Ils sont en général extravertis et dotés d'un tempérament de nomade, toujours à la recherche d'un pays nouveau à découvrir hors des sentiers battus. Tels les sujets influencés par le nombre 9, les " Sagittaire " se construisent au travers des expériences de vie, douloureuses ou heureuses. Le signe des Poissons. Les sujets nés sous cette influence sont généralement des êtres malléables, influençables, vulnérables et réceptifs. Ils aiment vivre comme les nomades exempts de biens sur cette terre et s'abandonner à l'utopie et au rêve. Leur goût de l'évasion en fait des êtres cosmopolites attirés par la vie communautaire ou l'expérience mystique. Leur existence est instable et parfois chaotique. Ils savent donner avec générosité et ils y trouvent une grande joie. La planète Neptune. Les personnalités neptuniennes sont d'une plasticité psychique exceptionnelle et d'une grande réceptivité aux influences ambiantes. Cette planète signe les êtres qui sont attirés par le romantisme, l'irrationnel, les mystiques, la politique avec un grand sens de la justice : démocratie, socialisme... Mais elle concerne aussi les situations embrouillées ou confuses. Le nombre 9 et le tarot. Deux lames correspondent au nombre 9 : L'Hermite, le VIIII et la Lune, le XVIII. Lame VIIII, l'Hermite : ce vieillard qui marche en s'éclairant d'une petite lampe en partie cachée par son manteau, indique que les événements se ralentissent. Il est bon de faire preuve de patience, de s'isoler, de travailler sur soi et de suivre son intuition (sa petite lumière intérieure) . Les résultats sont positifs mais à longue échéance, cette apparente attente est une période de structuration et d'apprentissage de la sagesse. Lame XVIII, la Lune : deux chiens aboient à la lune, telle est la scène que l'on peut découvrir sur cette lame. Elle nous parle du rêve, de l'imagination, de générosité et d'adaptabilité, mais aussi, d'allusion, de période incertaine voir, de confusion. Cette lame concerne la féminité et la sensibilité, elle développe l'intuition et aide aux rapports avec autrui. Le nombre " 9 " de mes élèves. Comme pour chacun des nombres voici les images perçues par les élèves sur le nombre 9. * Magie * soleil de minuit * envol * manon des sources * hymne à la joie * encens * les autres * bateau * la hauteur * accepter de partir pour revenir * accepter le départ de l'autre * accepter le bonheur de l'autre * le regret de tout ce que l'on a pas fait * altruisme * idéal * émotion * transmission * orgasme * horizon* les êtres vivants * le respect * le lâcher-prise * une aspiration à un retour vers un monde meilleur * l'Himalaya * le Tibet * la lumière intérieure * la barque solaire * la totalité * la nuit étoilée * la spiritualité * le " nom de la rose " * l’Atlantide * le futuroscope * mère Thérèse * l'univers * le mystère * l'ésotérisme * médecins du monde * le cosmos * le compas de marine * l'étoile polaire. Le nombre 9 dans sa représentation graphique. Graphisme du chiffre 9 : ce nombre se referme sur lui-même dans un mouvement spiralé (comme le 6 d'ailleurs) . Il y a beaucoup de douceur dans ce dessin et une grande intériorité. Il manque de stabilité. Il n'y a que deux lettres de valeur 9, le I et le R. I - La ligne verticale est le plus court chemin entre le ciel et la terre (tel le 1) . Idéalisme et inspiration, cette lettre peut générer des idées pouvant tendre vers l'extrémisme dans tous les domaines. R - C'est un " 9 " relativement stable et très ouvert sur les autres. Il a une vie intérieure intense, mais il apprécie aussi les plaisirs de la vie. C'est un combatif, passionné parfois, un peu indécis. Le nombre 9 dans sa symbolique numérologique. Lorsqu'il arrive sous la vibration du nombre 9, l'homme a déjà acquis l'expérience et les connaissances. Il s'intéresse à l'humanité en général et se dévoie pour autrui. Le nombre 9 n'existe pas sur un plan individuel. Il concerne les choses absolues, il est la fin et le recommencement. Tous les 9 ans, l'homme doit transmuter pour aller un peu plus loin dans son évolution. Correspondances entre le nombre 9 et la santé : Ce nombre exerce une influence sur les maladies difficiles à diagnostiquer, les infections difficiles à déceler. Ce nombre favorise les attirances pour les " paradis artificiels " et les maladies psychosomatiques. Le nombre 9 dans la roue de référence. Aucun nombre dans l'espace des 9 : le sujet a en lui toutes les possibilités du nombre 9, pour les avoir vécues dans une vie précédente. Il peut le vivre le mieux possible en tenant compte des acquits antérieurs. Toutes les situations décrites ci-dessous sont rares, voire exceptionnelles, que les noms étudiés soient français ou étrangers. Nombre 9 dans l'espace des 1 : cette situation donne un sujet entièrement tourné vers les autres. Il est généreux, apte à aider, à enseigner ou à soigner. Il tend à exercer une profession qui lui permette d'assouvir ses aspirations. Il a le goût du voyage et acquiert beaucoup d'expérience grâce aux rencontres qu'il peut faire lors de déplacements à l'étranger, notamment. C'est un être malléable, émotif et très influençable. Nombre 9 dans l'espace des 2 : cette configuration exceptionnelle génère chez le sujet, une qualité médiumnique tout à fait particulière. Sa perception sensitive est très développée ce qui lui permet de " sentir " rapidement les vibrations positives ou négatives émises par les personnes ou les lieux. Nombre 9 dans l'espace des 3 : cet aspect favorise les qualités artistiques de l'être qui subit son influence. Il a de l'imagination et une bonne expression qui lui permettent de transmettre un enseignement ou de parler en public. Il a certainement une attirance pour le théâtre et la comédie. Nombre 9 dans l'espace des 4 : ces deux nombres ont des vibrations difficilement compatibles. La seule issue pour bien les vivre, c'est d'avoir une profession en rapport avec l'étranger ou de vivre dans un pays lointain. Nombre 9 dans l'espace des 5 : ces deux nombres vont dans le même sens et font du sujet qui a cette configuration, un " nomade ", toujours entre deux destinations lointaines. Son instabilité ne lui permet pas d'avoir un métier sédentaire. Nombre 9 dans l'espace des 6 : cette configuration donne un être entièrement tourné vers le service à autrui. Le bénévolat et toutes les actions humanitaires lui conviennent et lui permettent d'exprimer toute la générosité qu'il a en lui. Nombre 9 dans l'espace des 7 : c'est une configuration idéale pour un sujet qui souhaiterait se consacrer à la médecine : le 9 pour la générosité et l'ouverture vers les autres et le 7 pour la qualité du diagnostic. Nombre 9 dans l'espace des 8 : aspect difficile à vivre en raison de l'opposition de ces deux nombres. Pour bien les vivre il faut consacrer son " énergie " à aider les autres et ne pas envisager de travailler pour soi. Nombre 9 dans l'espace des 9 : situation harmonieuse qui renforce les qualités... et les défauts de ce nombre. L'être qui a cet aspect est : généreux, d'esprit ouvert, émotif, fragile et influençable. Il a le goût des voyages. Le nombre 10 dans les traditions. La tradition biblique raconte l'aventure des " Tables de la loi " reçues par Moïse sur le Mont Sinaï (en Egypte). Sur ces " tables " on trouve les commandements de Dieu, au nombre de 10 qui représente la totalité des actions que l'homme ne doit pas commettre pour être " saint ". Très vite on pensa qu'il fallait mettre les " textes de l'Alliance " (tables de la loi à l'abri) . On décida de construire " la tente du rendez-vous " à l'endroit même où Moïse avait eu la révélation des paroles divines. Cette protection devait être provisoire et suivre le cheminement des hébreux jusqu'à la terre promise. Quatre cent quatre-vingts années plus tard, les " Textes de l'Alliance " seront à l'abri dans le Temple de Salomon à Jérusalem. Le Temple de Salomon fut conçu par le roi David. Mais c'est son fils qui le construisit et il fut inauguré en 967 avant JC. Il comportait entre autres, dix bassins d'ablutions et dix luminaires (l'eau et le feu). Un autre épisode biblique évoque le nombre dix. Dans la Genèse Abraham apprit par le Seigneur, que celui-ci allait détruire la ville de Sodome, sauf si cinquante justes vivent à l'intérieur. Abraham intercède auprès de Dieu, et procède à un décompte en proposant quarante justes, puis trente justes et enfin " Seigneur, ne vous fâchez pas, je vous supplie, si je parle encore une fois : et si vous trouvez dix justes dans cette ville ? Je ne la perdrai pas, dit-il, s'il y a dix justes ! ". Dans la tradition chinoise le nombre 10 apparaît dans l'expression " dix mille ". Le poète Lao-zi évoquait la cosmologie chinoise en ces termes : " Un donne deux, deux donne trois, et du trois naissent les dix mille choses ". Dans le langage courant ce nombre représentait la limite supérieure de la quantité et signifiait l'infini. C'est un symbole d'immortalité qui pouvait être représenté sous la forme d'un svastika ou d'un scorpion. Pour mesurer le temps, les anciens Chinois se servaient des " 10 tiges célestes ", équivalant deux à deux aux 5 éléments. 10 est le nombre de la Tetraktys pythagoricienne. Les adeptes de Pythagore prêtaient serment en disant : " la Tetraktys en qui se trouvent la source et la racine de l'éternelle nature ". Les Mayas considéraient le 10e jour de la semaine (qui en comportait 13) comme néfaste, il était sous l'influence de la divinité de la mort. Chez les Bambaras, en Afrique de l'ouest, le dix est particulièrement faste, car il est la somme des quatre premiers nombres, indiquant les quatre étapes de la création. C'est aussi la somme de deux nombres fastes, le 4 et le 6. Il est l'un des attributs de la divinité Faro qui régit la fécondité des hommes. Le nombre 10 et l'astrologie. Le dixième signe du zodiaque est le Capricorne et la dixième maison concerne le monde social, la profession, la situation, la carrière, la réputation et les honneurs. On étudie l'influence de dix planètes en astrologie occidentale, les 7 premières concernent l'individu, les 3 autres, la collectivité. Elles sont dans l'ordre avec la durée de leur révolution zodiacale : Le Soleil (1 année) - La Lune (28 jours) - Mercure (87 jours) - Vénus (224 jours) - Mars (1 an et 220 jours) - Jupiter (12 ans) - Saturne (29 ans) - Uranus (84 ans) - Neptune (168 ans) et Pluton (249 ans). Le nombre 11 et les traditions. On le trouve essentiellement dans les traditions ésotériques de l'Afrique de l'ouest. Certaines considèrent que la mère a onze ouvertures par lesquelles l'enfant recevra les onze énergies divines. Alors que l'homme n'a que neuf ouvertures, son sperme fécondant mettra onze jours pour parvenir à l'ovule maternel. C'est un nombre favorable à la création de la vie puisqu'il préside à la fécondité. Pour d'autres traditions, telle celle des Bambaras, le onze est le nombre de la discussion et du conflit. Dans d'autres traditions, le onze est considéré comme un nombre néfaste. Là on retrouve la parfaite dualité de ce nombre en conflit permanent avec lui-même : l'affrontement ou la complémentarité du 1 et du 2 (11 = 2). Saint Augustin dit " le nombre 11 est l'armoirie du péché ". Alors que le Tao précise : " Avec le onze, se constitue dans sa totalité la voie du ciel et de la terre ". La Bible ne cite pas très souvent le nombre onze. Pourtant dans la Genèse Joseph fils de Jacob, raconte à ses frères qui le jalousent, les nombreux rêves prémonitoires qu'il fait : " Il eut encore un autre songe qu'il raconta à ses frères en leur disant : j'ai cru voir en songe que le soleil et la lune et onze étoiles m'adoraient ". Le nombre 11 et la Numérologie. Le " 11 " est appelé " maître-nombre " par la plupart des numérologues. C'est en effet un nombre 2 très particulier et très puissant puisqu'il est composé de deux fois le nombre 1. C'est la rencontre de deux éléments opposés mais aussi, complémentaires. Le 2 est issu du 1, comme Eve est issue de la côte d'Adam. Les êtres qui sont marqués par ce nombre doivent subir des tensions intérieures très fortes, car ils doivent assumer la sensibilité et la passivité du 2 et l'obligation d'agir du 1. C'est probablement la raison qui fait dire que les " 11 " ont mauvais caractère. Ce nombre n'est jamais vraiment " vécu " dans la jeunesse, il faut attendre, en général, l'âge mûr pour accéder à sa puissance en toute conscience. Il permet alors les grandes réalisations et des réussites exceptionnelles. Le nombre 11 est l'astrologie. Le onzième signe du zodiaque est le Verseau et la onzième maison, concerne : le monde des affinités, les amitiés, les protections, les secours. Le nombre 12 et les traditions. Dans le paragraphe concernant le " nombre 10 " j'ai cité la " tente du Rendez-vous " dressé par les Hébreux pour protéger les Tables de la Loi. Le sanctuaire de cet abri de toile contenait trois objets : au sud un chandelier à sept branches, à l'est l'autel des encens et au nord une table sur laquelle étaient posés 12 pains. Cette configuration se retrouvera dans le temple de Salomon cinq siècles plus tard. Ces douze pains représentent les douze tribus qui respectent les " lois " de Dieu. Pour parvenir au trône de Salomon on devait gravir six marches flanquées de 12 lions (6 de chaque côté de l'escalier) . Jacob avait douze fils devenus les ancêtres des douze tributs d'Israël. Jésus s'est entouré de douze disciples. La Nouvelle Jérusalem promise dans l'Apocalypse de Saint Jean : " Elle avait une grande et haute muraille, où il y avait douze portes et douze anges, un à chaque porte... Il y avait trois portes à l'orient, trois portes au septentrion, trois portes au midi et trois portes à l'occident. Et la muraille avait douze fondements où sont les noms des douze apôtres de l'agneau... Or les douze portes étaient douze perles... " A la fin des temps il restera 12 000 fidèles de chaque tribut, ce qui fait un total de 144 000 (1 + 4 + 4 = 9). Paul Claudel a écrit : " Cent quarante-quatre, c'est douze fois douze : douze qui est trois multiplié par quatre, le carré multiplié par le triangle. C'est la racine de la sphère, c'est le chiffre de la perfection. " L'ancienne année chinoise comprenait 12 mois de vingt-huit ou vingt-neuf jours, établie d'après les cycles lunaires. La journée, comme aujourd'hui, se composait de deux fois douze heures. L'astrologie chinoise interprète des cycles de 12 années, symbolisées chacune par un animal : le rat, le buffle (ou le boeuf), le tigre, le lièvre (ou le chat) , le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre (ou le mouton) , le singe, le coq, le chien, le sanglier. Pour les médecins chinois, il existe 12 viscères dans l'homme : poumons, coeur, péricarde, fois, rate, rein, vésicule, estomac, vessie, le gros intestin, le petit intestin. Le nombre 12 a toujours marqué le temps (les années divisées en douze mois) pour les hommes du passé, tels les Assyriens, les Hébreux, etc... Et les hommes modernes. Il y a un rapport étroit entre le 4 et le 3. Additionnés ils forment le nombre sacré, le 7. Multipliés ils forment le 12, autre nombre sacré. Chez les peuples du Mali, ces deux types de calcul sont appelés : Statique (l'addition) ou dynamique (la multiplication) . Le 12 représente le " devenir " humain. Dans la légende des " Chevaliers de la Table Ronde " le roi Arthur est entouré de douze postulants à la Quête du Graal. Comme on le voit dans les citations ci-dessus on constate que le nombre douze est très présent dans de nombreuses traditions et qu'il est lié à l'ostérisme, au même titre que le nombre sept. Le nombre 12 et l'astrologie. Comme en astrologie chinoise, il existe 12 signes dans l'astrologie occidentale ce sont, dans l'ordre : le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons. Vous pouvez retrouver la plupart de ces signes comparés aux nombres dans les différents chapitres précédents. Une planète est marquée par le nombre 12, il s'agit de la planète Jupiter dont la révolution est de 12 années, c'est-à-dire qu'il lui faut tout ce temps pour parcourir tout le zodiaque. Le douzième signe du zodiaque et le dernier est le signe des Poissons. La douzième Maison concerne le monde de l'épreuve, la maladie, l'exil, la retraite, l'angoisse, les échecs, mais aussi l'intériorisation qui permet l'évolution. Le nombre 12 est un " 3 " qui implique une création, une expression mais au travers d'une initiation. La lame 12 du tarot exprime bien cela : le " pendu " qui est obligé de s'arrêter pour comprendre ses erreurs, c'est le sacrifice libérateur et l'acceptation de sa situation d'humain. L'astrologie comme la Numérologie est là pour nous faire prendre conscience de ce que nous sommes et de ce vers quoi nous allons. Il faut savoir s'arrêter, écouter les " enseignements " avant de continuer le chemin. L'assemblage du 1 et du 2, dont le total fait 3, oblige à comprendre que seule, l'union des contraires permet la réaction et l'évolution. L'être humain en est un exemple, puisqu'il est composé de 1 et de 2 (les gènes masculins et féminins). Il génère la création (les enfants) et il communique avec les autres. Déjà dans l'antiquité, ce nombre était considéré comme néfaste. Philippe de Macédoine avait osé placer la statue du représentant auprès des douze statues des divinités à cette époque. Il fut assassiné peu de temps après. Lors du dernier repas du Christ avec ses apôtres, les convives étaient treize autour de la table. Un traître était parmi eux, et le Christ mourut quelques jours plus tard. Le treizième chapitre de l'Apocalypse concerne " la bête " et ses dangers. Dans l'antiquité Mexicaine, c'était un nombre sacré. Il y avait treize divinités principales ; le soleil était entouré de treize étoiles, lorsqu'il était au zénith. Chez les Aztèques le treize est le nombre du temps lui-même. La semaine Aztèque durait 13 jours. La totalité d'un cycle était 4 soleils soit 52 années Aztèque (13 x 4). Le nombre treize parle de la mort et de la renaissance, c'est le symbole de la treizième lame du Tarot de Marseille. On retrouve ce thème chez Gérard de Nerval " La treizième revient... c'est encore la première ! ". Ce 13 est considéré comme maléfique dans notre pays et les hôtels n'ont généralement pas de chambre portant ce numéro. Pour les Italiens, et depuis l'antiquité romaine, c'est le 17 qui porte l'égrégore de la négativité, et leurs hôtels n'ont pas, non plus, de chambre portant ce nombre. C'est le nombre de jours d'une année actuelle. Mais c'est un nombre que l'en rencontre dans les diverses traditions, souvent lié à la mesure du temps. Au Mexique, la pyramide de Chichen Itza, qui renferme un calendrier déchiffré par les archéologues, est entourée de quatre escaliers qui mènent au sommet, chacun comporte 365 marches. Ce qui ne peut pas être le fait du hasard. Dans l'Egypte antique on utilisait un calendrier très complet, basé sur le soleil, la lune et Sothis. L'étoile Sirius servait à déterminer le jour de l'an, lorsqu'elle apparaissait à l'horizon. Ils divisaient leur année en 12 mois de 30 jours et ajoutaient une période de cinq jours pour obtenir le total de 365. Enfin, 365 = 3 + 6 + 5 = 14 = 5, le nombre de renouvellement et de l'évolution. o-o
Conditions GénéralesDECADES.com
Écrire celà...? Ce n'est surement pas complet... Mais j'y ai pris un grand plaisir... Ici, 1 heure de lecture... Mais vous saurez tout sur la Numérologie !
Le Saviez-Vous ?Panier Particulier . Panier Entreprise . Consultation GRATUITE
Au tout début
Naissance - Commencement Initiation - Principe créateur
Texte E Gratuit - Votre Caractère"L'Avenir par les Nombres" "Tương lai qua những con số" Xem số trực tiếp